Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros. Consultez un exemple de fiche de lecture.

Commentaire composé Camps de concentration et chambres à gaz de “La nuit

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Elie Wiesel La nuit
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur un extrait de La Nuit d'Elie Wiesel : Les camps de concentration et les chambres à gaz. Notre analyse d'un extrait de La Nuit (p75-76, edition de poche) a été rédigé par un professeur de français. Il comprend un analyse détaillée d'un extrait de la Nuit (mise en voix) : analyse du rythme, de l'intonation, des images et des autres ressorts de récitation de cet extrait.

    • 2 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “La nuit”

    [...] Nous ne savions pas encore quelle direction était la bonne, celle de gauche ou celle de droite, quel chemin conduisait au bagne et lequel au crématoire. Cependant, je me sentais heureux : j'étais près de mon père. Notre procession continuait d'avancer lentement. Un autre détenu s'approcha de nous :
    - Contents ?
    - Oui, répondit quelqu'un.
    - Malheureux, vous allez au crématoire.
    Il semblait dire la vérité. Non loin de nous, des flammes montaient d'une fosse, des flammes gigantesques. On y brûlait quelque chose. Un camion s'approcha du trou et y déversa sa charge : c'étaient des petits enfants. Des bébés ! Oui, je l'avais vu, de mes yeux... Des enfants dans les flammes. (Est-ce donc étonnant si depuis ce temps là le sommeil fuit mes yeux ?)
    Voilà donc où nous allions. Un peu plus loin se trouvait une autre fosse, plus grande, pour des adultes.
    Je me pinçai le visage : vivais-je encore ? Etais-je éveillé ? Je n'arrivais pas à le croire. Comment était-il possible qu'on brûlât des hommes, des enfants et que le monde se tût ? Non, tout cela ne pouvait être vrai. Un cauchemar... J'allais bientôt m'éveiller en sursaut, le cœur battant et retrouver ma chambre d'enfant, mes livres... [...]

Télécharger le commentaire maintenant!