Commentaire composé Relation à autrui de “De l'existence à l'existant

Emmanuel Levinas De l'existence à l'existant

3

Acheter en ligne

& recevez-la directement.

  • 7 pages de commentaire composé
  • format .doc (Word)
  • style abordable & grand public

Résumé du commentaire composé

Commentaire composé sur le texte « Relation à autrui », un extrait de l'œuvre « De l'existence à l'existant ». Ce commentaire de texte sur « Relation à autrui » de Levinas (De l'existence à l'existant) a été rédigé par un étudiant en philosophie.

Extrait du commentaire composé du livre
“De l'existence à l'existant”

Texte étudié : Levinas, De l'Existence à l'Existant : relation à autrui

«On pense que ma relation avec l'autre tend à m'identifier à lui en m'abîmant dans la représentation collective, dans un idéal commun ou dans un geste commun. C'est la collectivité qui dit « nous », qui sent l'autre à côté de soi et non pas en face de soi. C'est aussi la collectivité qui s'établit nécessairement autour d'un troisième terme qui sert d'intermédiaire, qui fournit le commun de la communion. [...] À cette collectivité de camarades, nous opposons la collectivité du moi-toi qui la précède. Elle n'est pas une participation à un troisième terme - personne intermédiaire, vérité, dogme, œuvre, profession, intérêt, habitation, repas - c'est-à-dire elle n'est pas une communion. Elle est le face-à-face redoutable d'une relation sans intermédiaire, sans médiation. Dès lors l'interpersonnel n'est pas la relation en soi indifférente et réciproque de deux termes interchangeables. Autrui, en tant qu'autrui, n'est pas seulement mon alter ego. Il est ce que moi je ne suis pas : il est le faible alors que moi je suis le fort; il est le pauvre, il est « la veuve et l'orphelin ». [...] Ou bien il est l'étranger, l'ennemi, le puissant. L'essentiel, c'est qu'il a ces qualités de par son altérité même. L'espace intersubjectif est initialement asymétrique. [...] L'intersubjectivité n'est pas simplement l'application de la catégorie de la multiplicité au domaine de l'esprit. Elle nous est fournie par l'Éros, où, dans la proximité d'autrui, est intégralement maintenue la distance dont le pathétique est fait, à la fois, de cette proximité et de cette dualité des êtres. Ce qu'on présente comme l'échec de la communication dans l'amour, constitue précisément la positivité de la relation : cette absence de l'autre est précisément sa présence comme autre. L'autre, c'est le prochain - mais la proximité n'est pas une dégradation ou une étape de la fusion.» (Levinas, De l'Existence à l'Existant, éd. Vrin, pp. 161-163 : relation à autrui)

Extrait du commentaire composé sur « Relation à autrui » (De l'existence à l'existant, Levinas) :

Si l'on nous demandait quels sont les moments où nous éprouvons des relations intenses avec autrui, nous répondrions assez facilement dans l'amour et l'amitié. À travers l'intimité et la proximité d'une autre personne aimée, ou dans Fa camaraderie, nous pensons à juste titre trouver une relation essentielle avec autrui. Néanmoins, ces relations sont-elles fondées sur la ressemblance et le fait que j'apprécie des personnes que je considère comme mes alter egos? N'est-ce pas au contraire d'une différence radicale que se nourrit mon désir, amoureux ou amical? C'est ce que laisse entendre l'extrait de texte de Levinas, tiré de l'ouvrage De l'existence à l'existant.

Télécharger le commentaire maintenant!

Pour 3 seulement (Satisfait ou remboursé)

1
2
3