Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Christian Baudelot

Voir les ouvrages

Spécialiste de l'éducation et de la sociologie du travail, Christian Baudelot est professeur émérite de sociologie au département de sciences sociales de l'École normale supérieure (Paris) et chercheur au Centre Maurice-Halbwachs (CNRS/EHESS/ENS). Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (1960-1964), il est agrégé de Lettres Classiques et docteur en sociologie.

Il a publié, souvent en collaboration avec Roger Establet, un certain nombre d'ouvrages qui ont fait date : L'école capitaliste en France (Maspero, 1971), Le niveau monte (Seuil, 1989), Allez les filles (Seuil, 1992).

Dans la première partie de sa carrière, il est proche de la philosophie althussérienne. Son œuvre s'inscrit, au départ, dans le paysage intellectuel marxiste des années soixante et soixante-dix. Ses premiers travaux en sociologie de l'éducation ont permis, avec les ouvrages de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron (Les héritiers, 1964 ; La reproduction, 1970), de faire éclater au grand jour les inégalités sociales reproduites par le système scolaire.

De 1968 à 1989, il est professeur à l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (Ensae). Il contribue à diffuser la culture sociologique auprès des futurs statisticiens-enquêteurs de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) mais surtout à construire l'approche réflexive et les fondements théoriques de la production des statistiques publiques françaises.

Dans la deuxième partie de son œuvre, l'idéologie marxiste se fait moins présente et laisse la place à une sociologie plus durkheimienne de lutte contre les prénotions : Le niveau monte (avec Roger Establet, Seuil, 1989), Et pourtant, ils lisent... (avec Marie Cartier et Christine Detrez, Seuil, 1999), Suicide. L'envers de notre monde (avec Roger Establet, Seuil, 2006).