Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Daniel Defoe

Voir les ouvrages

Daniel Foe (son véritable nom) est né à Stoke Newington le 10 octobre 1660.

Fils d'un boucher du milieu des « Dissenters », il reçoit d'abord une instruction très pragmatique.

L'éducation du jeune Daniel est ensuite confiée au révérend Charles Morton, le dirigeant d'une institution privée proche de Londres, à Newington Green.

Defoe voyage beaucoup à travers l'Europe, et se lance dans de nombreuses entreprises commerciales. Toutefois, ses tentatives se soldent toujours par des échecs.

Vers 1700, Defoe s'établit donc définitivement à Londres, bien décidé à vivre de ses activités de journaliste.

Daniel Defoe se passionne pour la littérature, mais aussi pour la politique. Il alterne donc écriture et vie politique. Il rejoint le parti des Whigs et des Non-conformistes. Cet engagement l'amène à écrire des pamphlets très virulents contre le gouvernement de Jacques II d'Angleterre. Il prépare aussi la révolution de 1688.

Pendant quelques temps, il jouit de la faveur de Guillaume III d'Orange, ce qui lui permet d'obtenir de bons postes. Il propose au comte d'Oxford et speaker des Communes, Robert Harley, un modèle de police politique destiné à saisir l'opinion publique pour le gouvernement.

Mais ensuite, la reine Anne développe un régime moins libéral en Angleterre, et Daniel Defoe est condamné au pilori et à la prison pour avoir écrit contre l'intolérance de l'Eglise anglicane.

En 1704, c'est depuis la prison qu'il fonde et prend la direction de The Review, jusqu'en 1713. Ses qualités de journaliste font qu'on le considère comme l'un des fondateurs du journalisme moderne. Une fois sorti de prison, Defoe est envoyé par Harley à travers le pays, sous le nom d'Alexander Goldsmith.

En 1706, c'est le même homme qui lui donne pour mission de travailler à l'union de l'Ecosse et de l'Angleterre. Il doit se rendre à Edimbourg pour préparer les négociations entre parlementaires. Justement, Defoe est presbytérien, ce qui l'aide à devenir « ami de l'Ecosse ».

Il aura d'autres missions par la suite, toujours en tant qu'agent secret. Par exemple, Daniel Defoe va infiltrer les jacobites, les partisans des Stuarts.

En 1717, il avertit le ministre Townshend d''une insurrection imminente dans laquelle la Suède joue un rôle.

A l'âge de 60 ans environ, Defoe se détache peu à peu de la vie publique et écrit en quelques années seulement les romans qui l'ont rendu célèbre : en particulier Robinson Crusoé (The Life and Strange Surprising Adventures of Robinson Crusoé) en 1719.

L'ouvrage connaît un tel succès que son auteur en écrit très rapidement la suite, D'autres aventures de Robinson Crusoé. Toutefois, on ressent que la qualité est moindre.

Daniel Defoe meurt le 21 avril 1731 à Ropemaker's Alley, Moorfields, près de Londres.

Œuvre de Daniel Defoe

Daniel Defoe s'est essayé à de nombreux genres. Dans tous les cas, il a privilégié l'expérience, le pragmatique, l'aventure et un langage simple et concret, ce qui est probablement dû à son manque de culture classique et à son goût pour l'aventure.

De manière récurrente, son œuvre évoque la lutte pour la vie et une confiance inébranlable dans Dieu et l'être humain, tout en constatant une grande corruption et décadence de la noblesse terrienne. A cet égard le personnage de Robinson est révélateur de la manière de voir de Defoe.

L'écrivain avait en effet une grande intuition historique et sociale. Voici quelques titres de sa bibliographie :

Essais sur divers projets, vers 1695
Robinson Crusoé - 1719
Heurs et Malheurs de la fameuse Moll Flanders, vers 1722
Lady Roxane ou l'Heureuse Catin, Roxana, 1724

Ses écrits ont souvent paru sous des pseudonymes, tels que Mercator, ou encore Cn Singleton.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés