Homère

Voir les ouvrages

On ignore encore aujourd'hui si Homère a véritablement existé. A l'heure actuelle, nous avons accès au personnage d'Homère tel que décrit par les Anciens, et confronté à Homère en tant qu'objet de recherche des historiens.

Homère dans la tradition

Emilie Hoang, de l'université de Montréal, écrit que « s'il a bel et bien existé, il serait né quelque part en Asie-Mineure, entre le Xe et le VIe siècle avant J.C. ».

La légende et la tradition veulent qu'Homère ait été un aveugle. On retrouve cette idée sous plusieurs formes : dans l'Odyssée, l'aède Démodocos est aveugle, car la Muse lui a « pris les yeux, mais donné la douceur du chant ». Quant à Apollon Délien, auteur de l'Hymne homérique, repris par Thucidyde, il déclare la chose suivante : « c'est un aveugle, qui réside à Chios la rocailleuse ».

Homère serait donc la figure type de l'aède et du « barde aveugle », donc au final un véritable stéréotype de la littérature grecque. Les poètes, tout comme les devins, y sont presque toujours aveugles. Aristote précisera d'ailleurs que la perte de la vue permettrait de stimuler la mémoire.

D'un point de vue géographique, plusieurs cités ioniennes affirment qu'Homère était de chez elles. On peut citer Chios, Colophon, Cymé ou encore Smyrne. Lucien de Samosate, un rhéteur antique, affirme qu'Homère est un Babylonien envoyé comme otage en Grèce. Quant à l'Oracle de Delphes, il répond à l'empereur Hadrien en 128, pour lui dire qu'Homère vient d'Ithaque, et qu'il n'est autre que le fils de Polycaste et Télémaque. Finalement, peut-être vaut-il mieux s'en remettre au philosophe Proclos, qui dans sa Vie d'Homère affirme tout simplement que l'aède était « un citoyen du monde ».

On le voit, le mystère est grand concernant cet auteur. Diverses biographies prétendument historiques apportent une foultitude de détails fantaisistes. Par exemple, Homère serait un descendant d'Orphée, né à Smyrne et habitant de Chios...

Homère selon les historiens

Le débat n'est pas nouveau, puisque dès l'époque moderne, chez l'abbé d'Aubignac, se répand le doute concernant cette « question homérique ». Il écrit vers 1670 Les Conjonctures académiques, dans lesquelles il critique les œuvres et remet en cause l'existence d'Homère.

En 1897, l'écrivain anglais Samuel Butler avance l'idée que l'auteur de l'Odyssée serait en fait une femme sicilienne du VIIe siècle avant JC, idée reprise par de nombreux auteurs et universitaires.

D'autres historiens doutent tout simplement de l'existence même d'un Homère historique. D'ailleurs, son nom même est une énigme, car il ne paraît pas exister à cette époque en Grèce. Il est par la suite porté par des esclaves affranchis, vers l'époque romaine. Homère ferait référence à l'étymologie d'otage, d'où les discussions sur ce sujet lorsque l'histoire de l'homme Homère est abordée.

Les thèses sont multiples, mais beaucoup de chercheurs ont fini par parler de l' « invention d'Homère ». Par exemple, pour Martin L. West, Homère est une invention des sages athéniens du VIe siècle avant JC, tandis que Mme Graziosi pense qu'il s'agit d'un mouvement panhellénique.

L'œuvre d'Homère : Iliade et Odyssée

Ces débats et le mystère qui persiste à entourer la personne d'Homère ne doit pas faire oublier le plus important : l'œuvre qu'on lui attribue.

Les deux textes les plus étudiés sont L'Iliade et L'Odyssée, qui remonteraient au VIe siècle avant JC. Mais on lui attribue aussi une œuvre épique comique appelée Batrachomyomachia, ainsi que de courts poèmes épiques désignés sous le nom d'Hymnes homériques.

Quoi qu'il en soit, ces récits étaient transmis dans la tradition de l'époque, c'est-à-dire oralement. Toutefois, le dialecte homérique est purement littéraire et n'aurait jamais été parlé.

Les deux œuvres majeures déjà citées nous racontent la guerre de Troie et les aventures d'Ulysse. Toutes deux sont divisées en Chants.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés