Analyses littéraires sur “La symphonie pastorale”

(André Gide)

André Gide La symphonie pastorale
La Symphonie pastorale est un roman écrit en 1919 par André Gide. La Symphonie pastorale relate la vie de Gertrude, une jeune fille aveugle et orpheline de sa grand-mère qui vient de mourir. Celle-ci est recueillie par un pasteur. Dans son journal, le pasteur raconte l’éducation protestante qu’il offre à Gertrude, dont il finit par tomber amoureux. Son fils Jacques tombe également amoureux de Gertrude. Lorsque le pasteur s’en rend compte, il lui ordonne de partir. Suite à une opération, Gertrude retrouve la vue et découvre le père et le fils, elle tombe amoureuse de Jacques plutôt que du pasteur, même si encore aveugle, elle avait davantage de sentiments amoureux pour ce dernier. Entre temps, Jacques s'est converti au catholicisme, rejetant ainsi définitivement son père pasteur, et a endossé l'habit de moine. Il renonce donc également à ses penchants pour Gertrude. La vue permet à Gertrude d’observer tout ce que le pasteur lui avait caché, le Mal et le péché, durant des années pour protéger le sentiment de bonheur qu’il avait tenté de susciter chez elle. Attristée par ses découvertes et après une tentative de suicide au cours de laquelle elle s’est presque noyée, Gertrude finit par mourir de folie quelques semaines après l’opération qui lui a permis de voir.

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!