Analyses littéraires sur “Les Bonnes”

(Jean Genet)

Jean Genet Les Bonnes

Les Bonnes est une pièce composée d'un Acte unique et écrite en prose par Jean Genet (1910-1986). Elle est mise en scène pour la première fois par Louis Jouvet, au théâtre de l'Athénée à Paris en 1947. C'est la même année que l'ouvrage paraît en livre aux Editions de l'Arbalète.

La pièce, malgré la croyance la plus répandue, est finalement peu liée au fait divers sanglant du crime des soeurs Papin, deux servantes ayant assassinés leurs maîtresses. Jean Genet nous livre en fait un huis clos extrêmement tendu et à la limite du sadisme, entre deux soeurs, les Bonnes, et leur maîtresse. Amour et haine se mêlent à des effets de miroir qui finissent par conduire les personnages au crime. Aliénées socialement, Solange et Claire jouent des rôles qui ne leur rend jamais leurs identités.

On a beaucoup écrit sur cette pièce, qu'il s'agisse du dramaturge lui-même ou d'autres écrivains, psychanalistes ou dramaturges. On peut citer Lacan ou Jean-Paul Sartre, mais aussi un ouvrage de Genet lui-même intitulé « Comment jouer les Bonnes ».

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!