Analyses littéraires sur “Délie, objet de plus haute vertu”

(Maurice Scève)

Maurice Scève Délie, objet de plus haute vertu

Délie, objet de plus haute vertu est un recueil de poème de Maurice Scève. Délie, objet de plus haute vertu est paru en 1544.
Délie, objet de plus haute vertu constitue en fait une anagramme de l'Idée platonicienne.

La poésie de Scève est une poésie profondément amoureuse : Délie, Objet de plus Haute Vertu qui est l'unique recueil de Scève est consacré à une femme. Dans « Délie, objet de plus haute vertu », Quatre cents quarante neuf poèmes sont dédiés à l'amour et expriment tantôt les joies, les espérances puis les regrets, l'amertume et les douleurs du poète.

Néanmoins, si Délie, objet de plus haute vertu est considéré comme une véritable déclaration amoureuse, ce receuil n'en est pas moins une œuvre poétique, un travail de poète et donc un exploit sur le plan de l'écriture.

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!