Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Raison et recherche scientifique de “Critique de la raison pure

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Emmanuel Kant Critique de la raison pure
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « Raison et recherche scientifique (seconde édition) », de Kant. Ce commentaire de texte sur « Raison et recherche scientifique (seconde édition) » issu de l'œuvre « Préface de la Critique de la Raison pure » de Kant a été rédigé par une élève (analyse complète).

    • 7 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Critique de la raison pure”

    Texte étudié: Kant, Préface de la Critique de la Raison pure : Raison et recherche scientifique (seconde édition)

    « Lorsque Galilée fit rouler ses boules sur le plan incliné avec un degré d'inclinaison qu'il avait lui-même choisi, ou que Torricelli fit porter à l'air un poids qu'il savait d'avance égal à une colonne d'eau de lui connue, ou qu'à une époque postérieure, Stahl transforma des matériaux en chaux et celle-ci à son tour en métal en leur ôtant ou en leur restituant quelque chose, alors une lumière se leva pour tous les physiciens. Ils comprirent que la raison ne perçoit que ce qu'elle produit elle-même d'après son propre plan, qu'elle doit prendre les devants avec les principes qui commandent ses jugements selon des lois fixes et forcer la nature à répondre à ses questions, mais ne pas se laisser mener par elle comme à la lisière, car, sinon, les observations, faites au hasard, sans plan tracé à l'avance, ne se rattacheraient pas à une loi nécessaire, ce que la raison pourtant recherche et exige. La raison doit se présenter à la nature avec, dans une main, ses principes selon lesquels seule la concordance des phénomènes peut avoir l'autorité des lois, et, dans l'autre l'expérimentation qu'elle a conçue d'après ces principes, certes pour être instruite par elle, non pourtant à la façon d'un écolier qui se laisse souffler tout ce que le maître veut, mais à celle d'un juge en fonction, qui force les témoins à répondre aux questions qu'il leur pose. Ainsi donc la physique est redevable de la révolution si profitable opérée dans sa manière de penser uniquement à l'idée qu'elle doit, conformément à ce que la raison elle-même met dans la nature, rechercher en elle (et non lui attribuer indûment) ce qu'elle doit en apprendre et dont d'elle-même elle ne pourrait rien savoir. Telle est la voie par laquelle la science de la nature pour la première fois s'est engagée sur le chemin sûr d'une science, alors que pendant tant de siècles elle n'avait pas dépassé de simples tâtonnements. » Kant, Préface de la Critique de la Raison pure : Raison et recherche scientifique (seconde édition))

    Extrait de l'introduction du commentaire sur « Raison et recherche scientifique (seconde édition) », issu de l'œuvre « Préface de la Critique de la Raison pure » de Kant :

    Depuis le XVIIe siècle, empiristes et rationalistes se sont opposés pour expliquer, chacun à leur manière, l'accès à la connaissance, les uns pensant qu'elle reposait sur l'expérience, les autres la croyant obtenue par voie de raisonnement.