Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé La morale de “Leçons d'éthique

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Emmanuel Kant Leçons d'éthique
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « La morale », extrait de « Leçons d'éthique » de Kant. Ce commentaire de texte sur la morale de Kant a été rédigé par un professeur.

    • 4 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Leçons d'éthique”

    Texte étudié : Kant, Leçons d'éthique : la morale

    « L'éthique peut proposer des lois de moralité qui sont indulgentes et qui s'ordonnent aux faiblesses de la nature humaine, et ainsi elle s'accommode à cette nature en ne demandant rien de plus à l'homme que ce qu'il est en mesure d'accomplir. Mais l'éthique peut aussi être rigoureuse et réclamer la plus haute perfection morale. En fait, la loi morale doit elle-même être rigoureuse. Une telle loi, que l'homme soit en mesure ou non de l'accomplir, ne doit pas être indulgente et s'accommoder aux faiblesses humaines, car elle contient la norme de la perfection morale, laquelle doit être stricte et exacte. La géométrie donne par exemple des règles strictes, sans se demander si l'homme peut ou non les appliquer et les observer : le point qu'on dessine au centre d'un cercle a beau ne jamais être assez petit pour correspondre au point mathématique, la définition de ce dernier n'en conserve pas moins toute sa rigueur. De même, l'éthique présente des règles qui doivent être les règles de conduite de nos actions ; ces règles ne sont pas ordonnées au pouvoir de l'homme, mais indiquent ce qui est moralement nécessaire. L'éthique indulgente est la corruption de la mesure de perfection morale de l'humanité. La loi morale doit être pure.» (Kant, Leçons d'éthique, La morale)

    Extrait de l'introduction du commentaire composé sur « La morale » de Kant :

    Les lois morales sont des règles universelles et strictes, indiquant les actions qu'il faut nécessairement accomplir, dit Kant dans un passage des Leçons d'éthique. La morale ne dit pas ce qui est, mais ce qui doit être. C'est une théorie du devoir, qui est à l'action ou à la pratique ce que la géométrie est à la connaissance ou à la théorie. Kant l'explique en distinguant deux types de lois et deux éthiques, l'une « indulgente », l'autre « stricte », puis en illustrant cette distinction à l'aide d'une analogie comparant la seconde, c'est-à-dire la morale proprement dite, à la géométrie. Il conclut enfin en condamnant l'éthique de l'indulgence au nom de la perfection morale de l'humanité. « L'éthique indulgente est la corruption de la mesure de perfection morale de l'humanité. » La loi morale ne peut être universellement valable qu'en étant rigoureuse et stricte. Le rigorisme est la contrepartie de l'universalisme, qui distingue la morale des éthiques particulières. Elle définit un canon d'humanité et une règle à l'aune de laquelle chacun doit juger de sa propre valeur. Que faire en effet ? Quelle conduite adopter ? Comment se comporter ? Qui écouter ? Faut-il être indulgent avec les autres et soi-même, parce que la nature humaine est faible et aisément corruptible, ou doit-on au contraire être absolument stricte et intransigeant par respect pour l'humanité ? Qu'est-ce qui fait de nous des hommes ? Qu'est-ce qui fait notre grandeur et nous rend dignes de respect ?