Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Saturne de “Oeuvres complètes

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Georges Brassens Oeuvres complètes
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur Saturne de Brassens. Cette analyse sur Saturne de Brassens a été rédigée par un professeur de français.

    • 7 pages de commentaire composé
    • format .pdf
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Oeuvres complètes”

    Brassens est reconnu comme un vrai et grand poète, tout chansonnier qu'il soit et trouve sa place dans cette collection « Poètes d'aujourd'hui », à côté d'un Trenet, d'un Ferré, d'un Brel, de quelques autres. « Brassens est en effet un de ces hommes qui réussissent le difficile mais enrichissant mariage de la poésie et de la chanson » (Clouzet).

    Toute la 2ème moitié du XXème siècle a entendu ou chantonné « du » Brassens.
    « Saturne » aussi, certainement, car c'est une des plus jolies, des plus touchantes chansons du poète, au répertoire si riche. A première vue, elle est moins spectaculaire que d'autres, elle ne choque ni ne scandalise, mais son originalité se voit très vite. Certes Brassens y parcourt, comme dans tous ses textes, les multiples ressources de la langue et de la versification, et mène mélodie, enjambements, rimes, avec la maîtrise d'un grand artiste.

    Texte étudié : Saturne de Brassens :

    SATURNE
    Il est morne, il est taciturne, il préside aux choses du temps
    Il porte un joli nom \"Saturne\" mais c'est un dieu fort inquiétant.
    Il porte un joli nom \"Saturne\" mais c'est un dieu fort inquiétant.
    En allant son chemin morose, pour se désennuyer un peu,
    Il joue à bousculer les roses, le temps tue le temps comme il peut.
    Il joue à bousculer les roses, le temps tue le temps comme il peut.
    Cette saison, c'est toi ma belle, qui a fait les frais de son jeu
    Toi qui a payé la gabelle, un grain de sel dans tes cheveux.
    Toi qui a payé la gabelle, un grain de sel dans tes cheveux.
    C'est pas vilain les fleurs d'automne, et tous les poètes l'ont dit
    Je te regarde et je te donne mon billet qu'ils n'ont pas menti.
    Je te regarde et je te donne mon billet qu'ils n'ont pas menti.
    Viens encore, viens ma favorite, descendons ensemble au jardin
    Viens effeuiller la marguerite de l'été de la Saint Martin.
    Viens effeuiller la marguerite de l'été de la Saint Martin.
    Je sais par coeur toutes tes grâces et, pour me les faire oublier,
    Il faudra que Saturne en fasse des tours d'horloge de sablier !
    Et la petite pisseuse d'en face peut bien aller se rhabiller.