Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Tout vient et passe de “Les Contemplations

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Victor Hugo Les Contemplations
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « Tout vient et passe » de Victor Hugo. Cette analyse  sur Tout vient et passe de Victor Hugo a été rédigée par un professeur de français.

    • 5 pages de commentaire composé
    • format .pdf
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Les Contemplations”

    Le Livre IV des Contemplations, « Pauca meae « (« un peu de moi »), est consacré à Léopoldine, la fille aînée de Hugo morte noyée à dix-neuf ans. Dix ans après le drame, le poète peut enfin trouver les mots pour exprimer sa douleur, sa révolte contre un Dieu qui a permis cette injustice, puis sa résignation.

    Or, moins de trois ans après Léopoldine, la fille de Juliette Drouet, la compagne de V. Hugo, est morte à son tour. Ce poème qui lui est consacré trouve tout naturellement place dans le recueil.

    A l'occasion des obsèques de Claire Pradier, la fille de Juliette, il se tourne vers sa vie et en tire des leçons. Le titre du recueil prend alors tout son sens, c'est une contemplation.

    Texte étudié : « Tout vient et passe » (Victor Hugo)

    On vit, on parle, on a le ciel et les nuages
    Sur la tête ; on se plaît au livre des vieux sages ;
    On lit Virgile et Dante ; on va joyeusement
    En voiture publique à quelque endroit charmant,
    En riant aux éclats de l'auberge et du gîte ;
    Le regard d'une femme en passant vous agite ;
    On aime, on est aimé, bonheur qui manque aux rois !
    On écoute le chant des oiseaux dans les bois ;
    Le matin, on s'éveille, et toute une famille
    Vous embrasse, une mère, une soeur, une fille !
    On déjeune en lisant son journal ; tout le jour
    On mêle à sa pensée espoir, travail, amour ;
    La vie arrive avec ses passions troublées ;
    On jette sa parole aux sombres assemblées (1) ;
    Devant le but qu'on veut et le sort qui vous prend,
    On se sent faible et fort, on est petit et grand ;
    On est flot dans la foule, âme dans la tempête ;
    Tout vient et passe ; on est en deuil, on est en fête ;
    On arrive, on recule, on lutte avec effort..., -
    Puis le vaste profond silence de la mort !
    (Victor Hugo, Les Contemplations, Tout vient et passe)