Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant ! de “Oeuvres poétiques (Hugo)

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Victor Hugo Oeuvres poétiques (Hugo)
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur le poème « O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant » de Victor Hugo. Cette analyse sur « O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant» de Victor Hugo a été rédigée par un professeur de français. 

    • 5 pages de commentaire composé
    • format .pdf
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Oeuvres poétiques (Hugo)”

    Ce poème est présenté sans date car il n'a pas été publié du vivant de Hugo. Il fait partie des textes inédits et rassemblés après sa mort dans un recueil intitulé Océan.

    Dans ce poème structuré d'un seul tenant en alexandrins, Hugo s'adresse aux jeunes et oppose à leur joie de vivre l'existence tarie et envieuse des vieillards qui cherchent à freiner leur élan en leur recommandant d'être sages.

    Texte étudié : « O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant » de Victor Hugo

    O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant,
    Maîtres du mois d'avril et du soleil levant,
    N'écoutez pas ces gens qui disent : soyez sages !
    La sagesse est de fuir tous ces mornes visages.
    Soyez jeunes, gais, vifs, aimez ! Défiez-vous
    De tous ces conseillers douceâtres et sinistres.
    Vous avez l'air joyeux, ce qui déplaît aux cuistres.
    Des cheveux en forêt, noirs, profonds, abondants,
    Le teint frais, le pied sûr, l'oeil clair, toutes vos dents ;
    Eux, ridés, épuisés, flétris, édentés, chauves,
    Hideux ; l'envie en deuil clignote en leurs yeux fauves.
    Oh ! comme je les hais, ces solennels grigous.
    Ils composent, avec leur fiel et leurs dégoûts,
    Une sagesse pleine et d'ennui et de jeûnes,
    Et, faite pour les vieux, osent l'offrir aux jeunes !
    (Victor Hugo, Océan, recueil de poèmes posthumes, « O jeunes gens ! Elus ! Fleurs du monde vivant »)