Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Aristote

Voir les ouvrages

Aristote est né en -384 à Stagire (aujourd'hui Stavros), en Macédoine.

Il s'inscrit dans une époque de l'histoire grecque marquée par un renouveau de l'empire macédonien et le déclin d'Athènes.

Le père d'Aristote est Nicomaque, le médecin du roi de Macédoien Amyntas II. Aristote perd son père et sa mère durant son enfance ; il est donc élevé par Proxène d'Atarnée, en Mysie. Stagire est à l'époque une colonie grecque, mais les avis sont partagés quant à la nationalité macédonienne ou grecque d'Aristote.
Aristote suit d'abord les cours d'Isocrate à Athènes. Puis il rejoint l'Académie créée par Platon vers -367, à l'âge de 17 ans. Il brille déjà par son intelligence ; d'ailleurs Platon, revenu de Sicile, va lui donner le droit d'être répétiteur, en particulier pour enseigner la rhétorique. Aristote va passer vingt ans à l'Académie. Il partira dépité suite à la mort de Platon. Ce dernier, de son vivant, le surnomme « le lecteur » ou « l'intelligence de l'école ». Aristote est platonicien, mais cela ne l'empêche pas de critiquer et d'être en désaccord avec la pensée de son maître. Par exemple, il rejette la théorie des Idées, d'où la célèbre formule « Ami de Platon, mais encore plus de la vérité ».
Il commence à écrire ses œuvres durant son long séjour à l'Académie, de -366 à -346. De nombreux dialogues ont été perdus, d'autres non. Parmi eux, Gryllos ou de la rhétorique, Le Banquet, Le sophiste, Eudème ou de l'âme, Protreptique, Sur la philosophie ou du Bien...
A partir de -350, il compose un corpus logique intitulé l'Organon, qui comprend Catégories, De l'interprétation, Premiers Analytiques, Seconds Analytiques, Topiques, Réfutations sophistiques, quelques livres de Physique, un livre du De l'âme, le début de la Métaphysique, et le commencement de la Politique.
Aristote est un métèque à Athènes, c'est-à-dire un étranger à la cité. Par conséquent, il ne peut participer à la vie politique.
Lorsque Platon meurt, c'est son neveu Speusippe qui le remplace en tant que recteur de l'Académie. Aristote est dépité, car il souhaitait ardemment jouer ce rôle. Il part donc pour Atarnée avec Théophraste et Xénocrate. Peut-être est-il parti pour échapper à la ville d'Athènes, de plus en plus remontée contre les Macédoniens. Il rejoint donc Hermias d'Atarnée, ami d'enfance et tyran du royaume de Mysie. Là se forme un petit cercle platonicien. Aristote continue d'étudier la biologie et la faune marine. De plus, il ouvre une école de philosophie.
En -344, il se rend à Mytilène suite à l'exécution d'Hermias. Il y ouvre une seconde école.
En -343, Aristote rentre en Macédoine, suite à l'appel du roi Philippe II. Il y devient le précepteur du futur Alexandre le Grand, et lui enseigne la politique et les lettres.
De -345 à -335, Aristote écrit de nouveau beaucoup : la suite de la Physique, Du Ciel, De la génération et de la corruption, une partie d'Ethique à Nicomaque, la Poétique...
Vers -341, il épouse Pythias. Quelques années plus tard, Aristote revient à Athènes, mais la direction de l'Académie lui échappe à nouveau, au profit de Xénocrate. Il fonde alors le Lycée, et c'est ainsi que naît l'école péripatéticienne (dont l'étymologie désigne la promenade). Alexandre le Grand finance cette école, où Aristote dispense deux types de cours.
En -338, sa femme décède et il se remarie avec Herpyllis. Leur fils Nicomaque meurt prématurément.
La troisième et dernière époque d'intense production d'Aristote est donc durant le Lycée, de -335 à -323. Il aurait alors écrit une partie de la Métaphysique, les Petits traités d'histoire naturelle, l'Éthique à Eudème, et une autre partie de l'Éthique à Nicomaque, ainsi que de la Constitution d'Athènes...

Par la suite, il est possible qu'il ait accompagné Alexandre le Grand en Asie, en Syrie et en Egypte jusqu'en -331. Toutefois, leur relation se dégrade fortement quand le conquérant exécute le neveu d'Aristote, Callisthène d'Olynthe.

En -323, Alexandre le Grand décède. Aristote est alors menacé par Démosthène et le parti anti-macédonien. Il fuit Athènes avec sa famille.

En -322, à Chalcis dans l'île d'Eubée, Aristote meurt à l'âge de 63 ans. Apparemment, il décède d'une maladie chronique de l'estomac. Sa dépouille est ramenée à Stagire.

Son ami Théophraste le remplace alors à la tête du Lycée, une institution qui perdurera jusqu'en 529 après JC.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés