Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Beaumarchais

Voir les ouvrages

Pierre Augustin Caron de Beaumarchais est né le 24 janvier 1732 à Paris.

Il est le fils d'un horloger, et sera d'ailleurs inventeur de l'échappement à hampe, ainsi que d'un mécanisme de perfectionnement des pédales de harpe.

En 1756, Beaumarchais épouse Madeleine Catherine Aubertin, mais elle meurt un an après les noces. Il est soupçonné de l'avoir tué, ce qui ouvre le cycle de nombreux procès dans sa vie. La même année, il prend le nom de Beaumarchais.

Malgré les scandales, Beaumarchais est un homme sûr de lui et séduisant, voire manipulateur, ce qui lui permet de se faire une place à la Cour. En 1759 donc, il devient professeur de harpe pour les filles de Louis XV, et se lance dans plusieurs spéculations commerciales. Il acquiert rapidement une fortune importante.

Son sens de l'intrigue et des affaires, son fort pouvoir de séduction, devaient lui permettre de gagner les faveurs de la Cour. Il achète ainsi sa charge de secrétaire du roi, écrit des petites parades pour des théâtres privés... aidé par le patronage du prince de Conti.

Beaumarchais épouse Geneviève Madeline Wattebled en 1768. Elle décède deux ans plus tard en lui laissant un héritage important... Beaumarchais est à nouveau soupçonné d'avoir détourné sa fortune.

De 17730 à 1773, Beaumarchais enchaîne les procès et les affaires scandaleuses (avec le comte de la Blache, l'affaire Goëzman...). Il parvient ainsi à renouveler le genre des mémoires judiciaires, mais y perd sa fortune dans la réalité, ainsi que de nombreux soutiens.

En 1776, Marie-Thérèse Willermaulaz devient sa troisième épouse. Il part également à Londres pour une mission de la Cour, dans l'espoir de redorer son blason auprès de cette dernière.

En avril 1775, le roi le charge d'empêcher la sortie d'un pamphlet. Cette tâche le fait voyager de par l'Europe. Il est même incarcéré pour espionnage. Ensuite, Beaumarchais obtient pour mission de récupérer des documents du chevalier d'Eon.

En juin de la même année, Beaumarchais change de cap et part pour intervenir dans la guerre d'indépendance américaine. Il y défend ardemment la cause des insurgés. Dès lors, il va jouer un rôle politique d'intermédiaire entre ces derniers et la France.

En juin 1776, le secrétaire d'Etat aux affaires étrangères lui remet beaucoup d'argent pour soutenir discrètement les Américains. Beaumarchais en profite pour s'enrichir avec du trafic d'armes.

De même, l'écrivain aventurier devient célèbre par ses factums, qui sont des mémoires judiciaires à la fois divertissants et instructifs. Son succès est mondial et très important.

Dès 1777 il milite au sein de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, et obtient à la Révolution la reconnaissance des droits d'auteur : droits patrimoniaux et moraux.

Un auteur comme Sainte-Beuve présentera Beaumarchais comme l'homme qui a révolutionné une partie de l'histoire de la littérature, en transformant l'écrivain en industriel et en gestionnaire.

En 1790, Beaumarchais se rapproche de la révolution française, et il est fait membre provisoire de la Commune de Paris.
Il quitte toutefois rapidement le domaine public pour se lancer dans de nouvelles affaires, mais cette fois, il se ruine.

Beaumarchais est suspecté et emprisonné à l'Abbaye, sous la Terreur. Il échappe de peu à la guillotine et se fait discret pendant plusieurs années.

D'abord, il s'exile à Hambourg, avant de revenir en France en 1796. Il écrit alors un pamphlet virulent, qu'il intitule ses Mémoires.

Le 18 mai 1799, Beaumarchais meurt d'apoplexie à Paris.

Quelques pièces célèbres...

Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile, 1775
La Folle journée, ou le Mariage de Figaro, 1778
L'Autre Tartuffe, ou la Mère coupable, 1792

Ainsi que des factums : Requête d'atténuation pour le sieur Caron de Beaumarchais, A Nosseigneurs de parlement, les chambres assemblées, Paris, 1773

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés