Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Bertolt Brecht

Voir les ouvrages

Bertolt Brecht est d'origine bourgeoise, fils d'un père catholique, dirigeant d'une fabrique de papier, et d'une mère protestante. Il commence à écrire très tôt (son premier texte est publié en 1914) et entame des études de philosophie puis de médecine à Augsbourg. En 1918, il est mobilisé au cours de la Première Guerre mondiale comme infirmier. L'horreur de la guerre aura, comme pour les surréalistes français, une grosse influence sur lui. La même année, il écrit sa première pièce, Baal. Il chante des écrits pacifistes à Ausbourg puis Munich et rompt avec sa famille.

Suivent les pièces Tambours dans la nuit en 1919 (Spartacus) et Dans la jungle des villes. Ces trois premières œuvres montrent son côté anarchiste. Il est alors très influencé par Erwin Piscator ou Max Reinhardt. En 1924, il rejoint d'ailleurs le Deutsches Theater de Max Reinhardt à Berlin, avec l'actrice Helene Weigel, qui monte ses pièces. La même année, Elisabeth Hauptmann devient sa maîtresse et son « nègre ». Viennent ensuite Homme pour Homme et Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny. Ces pièces apportent la polémique jusqu'en 1928 où il crée L'opéra de quat'sous (musique de Kurt Weill), un des plus grands succès théâtraux de la république de Weimar.   La montée du nazisme  

Il épouse Helene et devient marxiste. La montée du nazisme le force à quitter l'Allemagne en 1933, où son œuvre est interdite et brûlée. Il parcourt l'Europe (Svendborg au Danemark, Finlande, puis Russie), et après une traversée en bateau au départ de Vladivostock, il s'installe en Californie en 1941. Durant cette période, il écrit une grande partie de son œuvre dont La vie de Galilée, Mère Courage et ses enfants, La Résistible Ascension d'Arturo Ui (attaque contre Hitler, Le Cercle de craie caucasien et Petit organon pour le théâtre où il exprime sa théorie du théâtre épique et de la distanciation.

  Bertolt Brecht en RDA  

Chassé des États-Unis en 1947 en raison du maccarthysme, il se rend alors en Suisse. Les alliés lui refusant un visa, c'est grace aux Tchèques qu'il peut rejoindre la RDA. En 1948, il s'installe définitivement à Berlin-Est. En 1949, il fonde avec sa femme le Berliner Ensemble où il exprime ses prises de position socialistes. Il reprend et précise le théâtre épique fondé par Piscator qu'il oriente autour de l'effet de distanciation "Verfremdungseffekt" et qui s'oppose à la tradition d'un théâtre dramatique d'identification. Il a des difficultés avec le régime de RDA. En 1950 il se fait reconnaître comme autrichien.

 Le 17 juin 1953 les ouvriers de RDA se révoltent en masse pour protester contre la médiocrité de leur niveau de vie, la majoration massive des objectifs de travail et le mauvais fonctionnement des infrastructures. Il écrivit une lettre à Walter Ulbricht analysant les causes de la révolte et proposant des pistes de réforme. Seule la dernière phrase Je tiens à exprimer en ce moment ma solidarité avec le Parti socialiste unifié fut publiée.

 

Par ailleurs, il publia un poème La Solution qui disait : "J'apprends que le gouvernement estime que le peuple à 'trahi la confiance du régime' et 'devra travailler dur pour regagner la confiance des autorités'. A ce stade, ne serait-il pas plus simple de dissoudre le peuple et d'en élire un autre?"

Devenu une figure quasi-officielle du régime de la RDA, il obtient le prix Staline international pour la paix en 1955 et meurt à Berlin, un an plus tard d'un infarctus.

  (c) Wikipedia - Tous droits réservés