Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Charles Perrault

Voir les ouvrages

Charles Perrault, né en 1628 à Paris (décédé en 1703), est un homme de lettres français, resté célèbre pour ses Contes de ma mère l'Oye.

Charles Perrault est né dans une famille bourgeoise, de Pierre Perrault et Paquette Le Clerc. Dernier d'une famille de sept enfants[1], il perd à 6 mois son frère jumeau François. Son père, originaire de Tours, était parlementaire à Paris. Frère de l'architecte et scientifique Claude Perrault, il fait des études littéraires brillantes au collège de Beauvais à Paris dont il raconte, dans ses Mémoires, qu'y étant élève de philosophie, il quitta la classe à la suite d'une discussion avec son professeur, en compagnie d'un de ses camarades. Tous deux décidèrent de ne plus retourner au collège, et ils se mirent avec ardeur à la lecture des auteurs sacrés et profanes, des Pères de l'église, de la Bible, de l'histoire de France, faisant de tout des traductions et des extraits. C'est à la suite de ce singulier amalgame de libres études qu'il mit en vers burlesques le sixième livre de l'Énéide et écrivit les Murs de Troie ou l'Origine du burlesque.

Reçu avocat en 1651 après avoir obtenu sa licence de droit, il s'inscrit au barreau mais, s'ennuyant bientôt de « traîner une robe dans le Palais », il entre en qualité de commis chez son frère qui était receveur général des finances.

Bras droit de Colbert, il est chargé de la politique artistique et littéraire de Louis XIV en 1663 en tant que secrétaire de séance de la Petite Académie, puis en tant que contrôleur général de la Surintendance des bâtiments du roi. Dès lors, Perrault usa de la faveur du ministre au profit des lettres, des sciences et des arts. Il ne fut pas étranger au projet d'après lequel des pensions furent distribuées aux écrivains et aux savants de France et d'Europe.