Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

François de la Rochefoucauld

Voir les ouvrages

« J'ai de l'esprit et je ne fais point difficulté de le dire »
François de La Rochefoucauld

Appartenant à l'une des plus illustres familles de la noblesse française, le prince de Marcillac prend, très jeune, part au complot de Mme de Chevreuse contre Richelieu. Sa vie se voit dès lors ponctuée de disgrâces ; embastillé, il opte pour l'exil et se retire sur ses terres. A la mort de Richelieu, il revient à la cour. Mazarin succède à Richelieu, mais l'animosité ne s'étiole pas. Blessé à plusieurs reprises au combat, il évitera de peu la cécité. Jouissant de la faveur de Louis XIV, il se consacre à la réflexion. Après la mort de son père, il prend le titre de duc de La Rochefoucauld. Il rédige alors ses 'Mémoires' qu'il consacre à la régence d'Anne d'Autriche, mais le scandale le pousse à désavouer son oeuvre. Il fréquente dès lors les salons des 'honnêtes gens' et se lie d'amitié avec la marquise de Sévigné, Mme de Sablé et plus particulièrement avec Mme de La Fayette. Ses réflexions successives l'amèneront à publier un ouvrage inédit : les 'Maximes', ponctué d'aphorismes philosophiques. La Rochefoucauld s'éteindra après avoir reçu l'extrême-onction des mains de Bossuet.

Source: evene.fr