Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Franz Kafka

Voir les ouvrages

Franz Kafka est né le 3 juillet 1883 à Prague, dans l'empire austro-hongrois. Cet auteur autrichien écrit en allemand.

Fils d'une famille juive assez riche, il a plusieurs frères et sœurs ; ces dernières meurent déportées durant la seconde guerre mondiale. Kafka connaît une enfance assez solitaire. Il entretient des relations difficiles avec son père, et distantes avec sa mère. Mais il se reconnaît dans l'héritage intellectuel de son côté maternel.

De 1889 à 1893, il va à l'école primaire à Prague, et se consacre peu aux rituels juifs. Ensuite, il rejoint le collège d'Etat de Prague, jusqu'en 1901, année de son baccalauréat. Déjà, il s'intéresse beaucoup à la littérature et au socialisme.

Kafka étudie le droit à l'Université de Prague, ainsi que la germanistique et l'histoire de l'art. Il est reçu docteur en droit en 1906, ce qui l'amènera à être stagiaire au tribunal de Prague.

En 1902, il rencontre Max Brod. Le poète deviendra l'un de ses plus proches amis.

En 1909 sont publiés ses premiers écrits en prose dans le magazine Hyperion. C'est après avoir délaissé son travail dans une compagnie d'assurance commerciale italienne pour se consacrer à l'écriture que Kafka peut travailler sur ses écrits. Toutefois, il travaille en Bohême pour une autre assurance jusqu'en 1922. Il organise son emploi du temps pour écrire, surtout la nuit. C'est ainsi que peut paraître le Verdict.

Kafka a des problèmes avec les femmes. Il est assez maladroit, malgré sa correspondance avec la Berlinoise Felice Bauer de 1912 à 1917. Ce sera presque le même schéma avec sa fiancée dès 1919, Julie Wohryzeck. Dans les années 20, il vit une relation intense mais brève avec une journaliste et écrivain anarchiste tchèque, Milena Jesenska. Il faut attendre 1923 et un séjour à Berlin pour qu'il rencontre Dora Diamant, qui l'accompagnera jusqu'à sa mort à un âge précoce.

La santé de Kafka est mauvaise, et il est atteint de tuberculose dès 1917. De plus, il est souvent hypocondriaque, voire dépressif et atteint de phobie sociale. Ses vacances lui permettent de partir en cure. L'hiver 1923-1924 dans un Berlin très froid et touché par l'inflation l'affaiblit un peu plus. Brod le fait venir à Prague en 1924, avec une tuberculose du larynx. Kafka s'alimente de plus en plus rarement, ce que l'on retrouve dans La Métamorphose et Un artiste de la faim.

Kafka meurt à 40 ans, le 3 juin 1924, de tuberculose et de malnutrition. Il est enterré à Prague.

Spécificité de l'écrivain

Ecrivain à l'écriture extrêmement précise, il reste l'auteur d'une œuvre caractérisée par une atmosphère cauchemardesque où l'individu est broyé par la bureaucratie et la société impersonnelle.

Les écrits de Kafka développent par la fiction l'idée que l'homme moderne est totalement déraciné au cœur même d'une société si dépersonnalisée et bureaucratique qu'elle en est devenue hostile.

Pourtant, l'individu est aussi responsable des choix qu'il y fait. Cette question est particulièrement développée dans Le Procès ou encore Le Château.
Les critiques littéraires peinent encore aujourd'hui à rattacher Kafka à un mouvement particulier ; il est en effet très spécifique.

Quelques œuvres importantes dans la bibliographie de Kafka ; beaucoup d'entre elles ont été publiées à titre posthume, grâce à Max Brod notamment:

1915 : La Métamorphose
1913 : Le Verdict
1919 : La Colonie pénitentiaire
1925 : Le Procès
1926 : Le Château

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés