Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Georg Hegel

Voir les ouvrages

Hegel est né à Stuttgart, en 1770, fils d'un fonctionnaire à la Cour des comptes du duc du Wurtemberg. Il fit ses études au Gymnasium de sa ville natale. À 18 ans, il entre au séminaire de Tübingen et étudie la philosophie, l'histoire, la théologie, le latin, le grec. Il fait la connaissance de Hölderlin et de Schelling, avec qui il partage une passion pour la Grèce. Ensemble ils s'enthousiasmeront pour la Révolution française. À cette époque, l'essentiel de ses pensées semble s'orienter vers la religion, puis de plus en plus vers la politique.

Il obtient son magister de philosophie en 1790 ; en 1793, il passe les examens de théologie, mais devient ensuite précepteur à Berne. En 1797, il est précepteur à Francfort-sur-le-Main. Il traverse alors une crise philosophique en concevant l'impossibilité de retrouver l'harmonie politique grecque dans la civilisation européenne moderne.

Il devient Privatdozent à l'université de Iéna en 1801 et enseigne la pensée de Schelling : il écrit la Différence entre les systèmes de Fichte et de Schelling, qui est une prise de position pour le deuxième contre le premier. Avec Schelling, il fonde le Journal critique de philosophie. Mais l'époque de Iéna est avant tout celle d'un tournant : Hegel se sépare de la philosophie schellingienne, rupture consacrée par la préface de la Phénoménologie de l'esprit qui paraît en 1807.

L'arrivée de Napoléon à Iéna interrompt les activités universitaires ; Hegel part à Bamberg et devient le directeur d'un petit journal de cette ville. En 1808, il est recteur du lycée de Nuremberg ; il rédige et publie alors La Science de la logique. En 1816, il accepte la chaire de l'université d'Heidelberg. En 1818, il occupe la chaire de Fichte à Berlin et enseigne sa propre philosophie, en approfondissant plusieurs parties de son Encyclopédie des sciences philosophiques : la philosophie du droit, de l'histoire, de la religion, l'histoire de la philosophie, etc. En 1831, une épidémie de choléra décime l'Europe : Hegel meurt le 13 novembre.

(c) Wikipedia, tous droits réservés