Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Henri Bosco

Voir les ouvrages

Henri Bosco est né le 16 novembre en 1888 à Avignon, d'une famille provençale et piémontaise. Son père, Louis Bosco, fut tailleur de pierre, luthier, puis artiste (Ténor de grand talent).

La première enfance d'Henri Bosco se déroule dans la Cité des Papes mais, dès sa troisième année et jusqu'à 17 ans, son existence fut essentiellement campagnarde.

Le père d'Henri Bosco, un grand ténor.

Il reconnait devoir à son père sans doute le sens musical et le goût du récit imaginaire car son père jouait de la guitare, composait des accompagnements et inventait des histoires qui n'avaient pour tout auditeur que son fils.

Sa mère, qui fut aussi sa première institutrice lui enseigna les rudiments de la lecture et du calcul.

Après des études au lycée d'Avignon, à l'Université de Grenoble et à l'Institut français de Florence, agrégé d'italien, il enseigne cette langue dans sa ville nataleà Avignon, puis à Bourg en Bresse, Philippeville (Algérie) et Rabat (Maroc).

Henri Bosco écrit un premier roman, illustré par ses soins, dès l'âge de sept ans. A seize ans, il se vit attribuer un prix de poésie par une revue suisse.

Un écrivain met toujours peu ou prou de lui même dans ses écrits. Bosco y a mis beaucoup, surtout de son enfance.

De ce temps privilégié, il a extrait nombre de ses personnages. Il y a puisé quantité de faits enregistrés par sa mémoire à la fois fidèle et imaginative.


Il révèle plus tard: \"Antonin, c'est moi\".

Alorsque Bosco avait dix ans, ses lectures préférées étaient Dumas, Jules Verne, Fennimore Cooper.

Son premier roman, \"Pierre Lampédouze\", sera publié en 1924. On y trouve déjà toute l'atmosphère qui sera celle de ses romans et de ses poésies : mystère mêlé à la réalité quotidienne, monde paysan avec ses croyances ancestrales, magie de la Provence...

De nombreux prix littéraires vont couronner son oeuvre (une trentaine de romans, des livres pour les enfants, des poésies): le Prix Renaudot en 1945, le prix des Ambassadeurs en 1949, le Grand Prix National des lettres en 1953, le Grand Prix Prix de la littérature pour les jeunes en 1959, et le Grand Prix de Littérature de L'Académie Française en 1968.

Henri Bosco est mort à Nice en 1975.