Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

James Joyce

Voir les ouvrages

James Augustine Aloysius Joyce naît le 2 février 1882 à Dublin, dans une famille catholique romaine. Il a de nombreux frères et soeurs. En 1887, la famille s'installe à Bray.

En 1888, James Joyce rejoint les jésuites du Clongowes Wood College, pour y suivre des études.
Il doit le quitter quatre ans plus tard, car son père ne peut plus payer. Il rejoint alors l'école des Christian Brothers à Dublin, puis le Dublin Belvedere College en 1893. Toutefois, il repousse rapidement le catholicisme qu'on lui propose.

A cette époque, la famille plonge dans la misère, d'autant que le père de James est alcoolique et très mauvais gestionnaire.

En 1898, Joyce entre à l'University College de Dublin. Il y étudie la littérature et les langues (français, italien), tout en fréquentant les milieux littéraires de la capitale.

En 1900, il publie une critique d'une pièce d'Ibsen, qui lui vaut une lettre de remerciement de l'écrivain. Joyce continue à beaucoup écrire, articles, pièces de théâtre...

Diplômé en 1903, il séjourne à Paris et y dilapide l'argent familial, sous couvert d'études de médecine. Il revient en Irlande, refuse de prier au chevet de sa mère très malade, et boit énormément.

En janvier 1904, il écrit ce qui formera un peu plus tard l'ouvrage Dedalus (portrait de l'artiste en jeune homme). La même année, en juin, Joyce tombe amoureux de Nora Barnacle, une femme de chambre. La date de leur premier rendez-vous ensemble est aussi celle de l'action d'Ulysse.

Durant toute cette période, Joyce passe son temps à boire et à errer dans Dublin. Suite à une rixe, il est recueilli par Alfred H.Hunter, qui le ramène chez lui pour le soigner. Ce dernier va servir de modèle (entre autres) pour le personnage principal d'Ulysse, Leopold Bloom.

Puis James Joyce part avec Nora, et ils rejoignent la Suisse, puis Trieste, qui est à l'époque en Autriche-Hongrie. L'écrivain finit enfin par trouver un poste d'enseignant à Pola (actuelle Croatie). Il y restera d'octobre 1904 à mars 1905. Puis il enseigne l'anglais à Trieste et y reste une décennie.
Cette même année, Nora lui donne son premier enfant, Giorgio. James fait alors venir son frère Stanislaus à Trieste, mais leurs relations se dégradent en raison du style de vie de James.

Un étudiant et ami de James Joyce, Ettore Schmitz, va aussi l'inspirer pour Leopold Bloom. L'écrivain commence alors à souffrir de problèmes oculaires qui, malgré une douzaine d'opérations, ne cesseront d'empirer jusqu'à sa mort.

Joyce est frustré par sa vie à Trieste et développe une forte nostalgie de ses années d'errance. Il déménage à Rome en 1906, mais revient l'année suivante, année de naissance de sa fille.

En 1909, Joyce revient à Dublin avec Giorgio afin de voir son père et sa belle-famille. Il fait publier Gens de Dublin. Il enchaîne ensuite les allers-retours à Trieste et monte un projet de salle de cinéma à Dublin.

En 1912, suite à une querelle avec son éditeur George Roberts, Joyce écrit le poème Gas from a burner. Il ne reviendra pas en Irlande, malgré les demandes pressantes de son père.

Pour gagner de l'argent, Joyce considère plusieurs projets, mais ils ne fonctionnent pas. Il parvient à gagner sa vie en donnant des cours particulier et à l'école Berlitz. Puis il s'installe à Zurich pour améliorer ses conditions de vie en temps de guerre. Il rencontre Frank Budgen, qui sera son meilleur ami jusqu'à sa mort.

L'éditrice et féministe anglaise Harriet Shaw Weaver devient sa mécène, et lui permettra d'écrire et de vivre sans problèmes financiers jusqu'à la fin de sa vie.

En 1920, Joyce se rend à Paris sur une invitation d'Ezra Pound... il y restera vingt ans. Il fréquente le Tout-Paris de la littérature et publie Ulysse en 1922. Cet ouvrage lui pose beaucoup de problèmes avec les censeurs anglo-saxons.

En 1923, aidé de Samuel Beckett, l'écrivain entame son Work in Progress.

En 1939 paraît la publication complète de nombreux fragments, Finnegans Wake. A cette époque, Joyce voyage souvent en Suisse pour ses yeux. A Paris,il est soutenu par Maria et Eugene Jolas, qui le poussent à publier ses écrits dans leur magazine littéraire Transition.

Pendant l'occupation, Joyce retourne à Zurich, puis revient en France, dans l'Allier.

Il meurt cependant à Zurich, après s'y être fait hospitaliser en janvier 1941. C'est à deux heures du matin le 13 janvier que James Joyce s'éteint, avant d'être incinéré au cimetière de Fluntern (Zurich).

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés