Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

John Locke

Voir les ouvrages

John Locke naquit près de Bristol le dimanche 29 août 1632. Son père, avocat, puis capitaine au service du parlement en 1648, fut ruiné pendant la guerre civile. Locke apprit le latin et le grec, et la philosophie d’Aristote à l’école de Westminster (1646 – 1652).

Il devint avocat à Oxford en 1652. Il y avait alors une rivalité entre les platoniciens de Cambridge et les aristotéliciens d’Oxford. Depuis quelque temps, la connaissance traditionnelle était mise en cause par des philosophes tels que Francis Bacon, Thomas Hobbes et René Descartes.

Ce fut par la lecture de Descartes que Locke s’intéressa véritablement à la philosophie, vers 1659[réf. nécessaire]. Il fut également influencé par des savants tels que Robert Boyle et Sydenham. Lui-même souhaitait devenir médecin.

Locke fut lié d’amitié avec Lord Ashley, comte de Shaftesbury et ministre de Charles II. Il fut secrétaire du Board of Trade de 1672 à 1675. À partir de 1675, il voyage en France (Montpellier, Paris). En 1682, suite à la réaction tory, Shaftesbury et Locke sont exilés d’Angleterre et se réfugient en Hollande[1]. Locke revint dans son pays en 1689.




(c) Wikipedia, tous droits réservés