Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Marguerite Duras

Voir les ouvrages

Marguerite Germaine Marie Donnadieu, plus connue sous le nom de Marguerite Duras, est née le 4 avril 1914 en Indochine. Son père est directeur d'école, sa mère institutrice. Le premier décède en 1921. Toute la famille revient en métropole par la suite, près de Duras dans le Lot-et-Garonne.

En 1924, Marguerite repart, au Cambodge cette fois, puis au Vietnam. Quatre ans plus tard, sa mère achète un terrain pour s'y installer, mais l'opération la ruine et elle reprend l'enseignement. Marguerite Duras est très marquée par cet épisode, qui lui inspirera des éléments d'Un barrage contre le Pacifique, L'Amant, l'Eden cinéma...

De 1930 à 1932, Duras étudie dans un lycée de Saïgon. Après l'obtention de son baccalauréat de philosophie, elle revient en France pour y continuer ses études. A Paris, elle rejoint la faculté, où elle étudie notamment les sciences politiques, et rencontre Robert Antelme.

En 1937, elle décroche un emploi au ministère des Colonies. Deux ans plus tard, elle épouse Robert Antelme.

De 1940 à 1942, elle travaille avec Philippe Roques sur L'Empire français, ouvrage de propagande commandé par le ministère. Par la suite, elle démissionne. Son premier enfant meurt, de même que son frère Paul en Indochine. Elle fait la connaissance de Dionys Mascolo au Comité d'organisation du livre où elle travaille désormais. Il devient son amant.

En 1943, Marguerite Duras fréquente de nombreux intellectuels dans leur appartement parisien. Elle publie Les Impudents, signé du nom de Duras. Par la suite, elle rejoint la résistance dans un réseau dirigé par François Mitterrand. Leur groupe est piégé le 1er juin 1944: Robert Antelme est arrêté et déporté. Marguerite, elle, parvient à échapper à la Gestapo. Pendant l'Occupation, son attitude est ambigüe à l'égard de la collaboration. Mais après avoir piégé celui qui a fait arrêter son mari, elle parvient à le faire condamner à mort à la Libération.
L'écriture des Cahiers de la Guerre servira de base à La Douleur, en 1985. Marguerite rejoint le Parti communiste français.

Dionys et Mitterrand aident Antelme à revenir de Dachau. Il est très affaibli. Marguerite le soigne, mais le couple divorce en 1947, et Duras s'installe avec Dionys. Ils ont un fils ensemble.

En 1950, sa mère revient en France. La même année, Marguerite Duras publie Barrage contre le Pacifique et est exclue du Parti communiste.

En 1957 elle se sépare de Dionys, et fait ses premiers pas comme journaliste à France-Observateur.
La suite de sa carrière évolue beaucoup vers le cinéma et le théâtre. Marguerite Duras rencontre le journaliste Gérard Jarlot. Ensemble, ils travaillent sur plusieurs adaptations cinématographiques et théâtrales. Ainsi, Barrage contre le Pacifique est réalisé par René Clément.
En 1958, elle écrit le scénario de Hiroshima mon amour avec Alain Resnais, suivi d'Une aussi longue absence. Parallèlement, elle milite de plus en plus contre la guerre d'Algérie.
En 1965, Marguerite Duras connaît son premier succès théâtral avec Des journées entières dans les arbres. Elle est désormais connue dans la littérature, le cinéma et le théâtre. Par la suite, elle se montrera insatisfaite des adaptations de son roman. C'est pourquoi elle tourne Détruire en 1969.
Toutefois, son penchant pour l'alcool l'oblige à partir en cure.
Le 5 avril 1971, elle signe le Manifeste réclamant l'abolition de la loi contre l'avortement.
Les années 70 voient se multiplier les tournages; Nathalie Granger, La Femme du Gange, Son nom de Venise dans Calcutta désert, India Song, Les Mains négatives, L'homme Atlantique, Césarée... les expériences sont de plus en plus extrêmes.
En 1982, elle effectue une cure de désintoxication.
En 1984, L'Amant est publié et obtient le prix Goncourt. Le succès du roman est instantané et mondial. Mais l'année suivante, elle déclenche l'hostilité et la polémique en prenant position dans l'affaire Grégory. Puis elle ressombre dans l'alcool et écrit cette expérience dans La vie matérielle.
En 1988 et 1989, elle reste six mois dans le coma. Lorsqu'elle sort de l'hôpital, elle part travailler sur l'adaptation de l'Amant. Mais le projet se fait finalement sans elle.
Frustrée, elle réécrit son histoire dans L'amant de la Chine du Nord (1992). Mais physiquement affaiblie, ses capacités sont ralenties. C'est Yann, son dernier amant, qui recueille les mots qui donneront son dernier ouvrage (1995), C'est tout.
Marguerite Duras décède le 3 mars 1996, juste avant ses 82 ans. Elle est enterrée au cimetière du Montparnasse. Sur sa tombe, on trouve son nom de plume, des dates et ses initiales MD.
Son œuvre est célébrée pour sa grande modernité. Marguerite Duras a révolutionné les conventions au théâtre, au cinéma et dans le roman moderne.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés