Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Matthew Gregory Lewis

Voir les ouvrages

Matthew Gregory Lewis, dit Monk Lewis est un romancier et auteur dramatique britannique (Londres 177K – en mer, au retour des Antilles, 1818).

Loué pour son imagination gothique le moine (1796), mélodrame invraisemblable mettant en scène des passions extravagantes.


Lewis, né à Londres le 9 juillet 1775, fit ses études à la Westminster School et à l’université d’Oxford.

Alors qu’il était en poste à La Haye, aux Pays-Bas, en tant qu’attaché d’ambassade, il écrivit « Ambrosio », ou « Le moine » en dix semaines. L’œuvre lui apporte rapidement le surnom de « Monk (Moine) Lewis », en même temps qu’une grande notoriété, liée surtout à la violence et à la sexualité insistante contenues dans son roman.


Entre 1796 et 1802, Lewis siégea à la Chambre des communes en tant que représentant de Hindon, localité du Wiltshire. En 1815, après avoir hérité de la fortune de son père et notamment de biens aux Antilles, il se rendit à la Jamaïque pour visiter ses propriétés. L’attention qu’il porta au bien-être de ses esclaves, et le code qu’il rédigea concernant leur protection lui gagnèrent une réputation d’humaniste.



Durant son voyage de retour vers la Grande-Bretagne, il mourut de la fièvre jaune le 14 mai 1818, et fut inhumé en mer.


Outre « Le moine », Lewis a écrit deux autres romans, « Le bandit de Venise » (1804), et « Freudal Tyrant » (1806), ainsi que de nombreuses pièces et plusieurs recueils de poésie.