Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Michel Butor

Voir les ouvrages

Michel Butor est né le 14 septembre 1926 à Mons-en-Baroeul.

Butor a exercé comme professeur de français dans plusieurs pays étrangers, dont l'Egypte.

Dans les années 1950, il a également été professeur de philosophie à l'Ecole Internationale de Genève.

Par la suite, Michel Butor entame une carrière universitaire en tant que professeur de littérature. Il commence aux Etats-Unis, puis à l'université de Nice, et enfin à Genève, où il prendra sa retraite en 1991.

Mais c'est surtout pour ses activités de romancier que le public le connaît. Butor est en effet l'auteur de la Modification, un roman écrit presque intégralement à la deuxième personne du pluriel, publié en 1957.

Pourtant, son œuvre est loin de se cantonner à cette expérience. S'il publie plusieurs romans, Michel Butor rompt ensuite avec l'écriture romanesque suite à Degrés, en 1960.

Ses premiers ouvrages cherchaient à concilier une forme de détachement de la tradition du roman, afin de représenter autrement le monde contemporain. En cela, les débuts de Michel Butor le rapprochent des positions du Nouveau Roman, sans toutefois l'inscrire véritablement dans une école.
Dès le départ, Michel Butor construit ses œuvres sur des descriptions de la réalité qui sont volontairement impersonnelles, sur un compte-rendu minutieux des évènements et de leur simultanéité...

Mais il étudie aussi la conscience et ses différentes facettes, ainsi que les objets qui ont tellement de réalités cachées dans ses œuvres, ce qui permet de développer leurs interactions avec les êtres humains.

En 1962 paraît Mobile, qui est caractérisé par sa technique de collage littéraire, et marque un tournant dans l'orientation de l'auteur. En réalité, Michel Butor est l'écrivain de l'expérimentation de diverses techniques narratives et stylistiques, comme on le retrouve aussi dans Description de San Marco en 1963.

On retrouve dans son œuvre une volonté constante de représenter le monde contemporain, qu'il s'agisse de récits de voyage, de rêves ou de collaborations artistiques diverses et variées (dans les Illustrations par exemple).

Son approche littéraire a donc été influencée par sa collaboration avec les peintres. Notons qu'en 1945 avait été publiée sa première critique d'art sur Max Ernst.

De même, l'écrivain collaboré avec un de nombreux plasticiens pour réaliser des livres-objets.

Michel Butor a aussi publié de nombreux essais :

Essai sur les Essais (1968)
Répertoire (1960-1983)
Dialogue avec trente-trois variations de Ludwig Van Beethoven (1971).

A partir des années 1970, la poésie occupe une place toujours plus importante dans sa production littéraire.

Cela va de l'onirisme (Matière de rêves) à des œuvres comme Envois.

Michel Butor dispose d'une renommée internationale, en Europe, mais aussi au Japon, en Australie, aux Etats-Unis...

Il réside à Lucinges, dans un village de Haute-Savoie.

Quelques œuvres de Michel Butor...

Passage de Milan (1954)
L'Emploi du temps (1956)
La Modification (1957)
Degrés (1960)
Le fil à quoi tient notre vie (1996)
Mobile : étude pour une représentation des États-Unis (1962)
Portrait de l'artiste en jeune singe (1967)
Improvisations sur Rimbaud (1989)
Les mosquées de New York ou l'art de Mark Rotko in Mark Rotko (1999)
Dialogue avec Rembrandt Van Rijn sur Samson et Dalila (2005)

Notons qu'il ne s'agit que de quelques titres extraits d'une bibliographie aussi diverse que fournie.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés