Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Michel Déon

Voir les ouvrages

Michel Déon est né le 4 août 1919, à Paris, dans une famille de militaires et de fonctionnaires. Il a fait ses études à Janson de Sailly, aux lycées de Monaco et de Nice. En 1937, il étudie à la faculté de droit de Paris.


Mobilisé jusqu’en novembre 1942, il reste en zone sud et travaille comme secrétaire de rédaction à l’Action française. Il regagne Paris à l’automne de 1944 et travaille dans divers journaux en même temps qu’il prépare son premier roman. Il quitte Paris en 1946 et devient correspondant de presse en Suisse et en Italie.


En 1950, il part pour les États-Unis grâce à une bourse de l’institute of International Education, relayée par une bourse de la fondation Rockefeller, qui lui permet de visiter le Canada français et d’étudier les mœurs et la langue des Acadiens de Louisiane.


Au retour, à la fin de l’année 1951, il se consacre de nouveau au journalisme et commence la publication régulière de romans. En 1956, il entre comme conseiller littéraire aux éditions Plon qu’il quitte en 1958, pour séjourner près d’un an au Portugal, puis dans le Tessin et enfin en Grèce, à Spetsai.


À Paris de nouveau en 1961, il collabore aux éditions de la Table Ronde et tient la chronique dramatique des Nouvelles littéraires où il prend la succession de Gabriel Marcel.


En 1963, il repart pour la Grèce et s’installe pour cinq ans à Spetsai. En 1968, il fait un long séjour au Portugal puis à partir de 1969, il partage son année entre l’Irlande, la Grèce et Paris.


Michel Déon est marié et a deux enfants.


Il a reçu de nombreux prix pour ses livres :

— le prix de la ville de Nice pour son livre Je ne veux jamais l’oublier (1951)
— le prix des Sept pour Le Dieu pâle (1954)
— le prix Kauffman pour le Balcon de Spetsai (1961)
— le prix Interallié pour Les Poney Sauvages (1970)
— le grand prix du roman de l’Académie française pour Un Taxi Mauve (1973)
— le grand prix européen de littérature pour albums d’enfants Thomas et l’infini (1976)
— le Glendiddich Award décerné à Dufftown (Écosse) pour les deux volumes du Jeune Homme Vert (1977)
— le prix des Maisons de la presse pour Je vous écris d’Italie (1984)
— le prix Giono pour l’ensemble de son œuvre en 1996.


Michel Déon est Docteur honoris causa des Universités d’Irlande. Il est membre associé de l’Académie des sciences portugaises, section des Lettres. Il a été élu à l’Académie française, le 8 juin 1978, au fauteuil de Jean Rostand (huitième fauteuil).


Installé depuis trente ans en Irlande, dans le comté de Galway, Michel Déon vit avec sa femme dans un ancien presbytère du XVIIIe siècle, Rectory House. Une terre chargée d'histoire que l'écrivain arpente, avec chiens et chevaux. Il vient de consacrer un livre à ses souvenirs de la terre d'Irlande, dont le titre est « Cavalier, passe ton chemin ! ».