Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Paul Eluard

Voir les ouvrages

Poète français engagé et résolument moderne, Paul Eluard (1895-1952) a marqué le XXe siècle, tant dans la littérature et les arts (surréalisme, dadaïsme...) que par ses engagements personnels.

I- DONNEES BIOGRAPHIQUES

Eugène Emile Paul Grindel (Paul Eluard) naît le 14 décembre 1895 à Saint-Denis, d'un père comptable et d'une mère couturière. Enfant à la santé fragile, il se montre toutefois brillant dans son parcours scolaire.

En 1912, il obtient son brevet, mais doit ensuite partir en Suisse, au sanatorium de Davos, pour se remettre d'une tuberculose pulmonaire. Là, il rencontre Helena Dmitrievna Diakovana, plus connue sous le nom de Gala. Il tombe très amoureux de la jeune Russe, qu'il épousera en 1917, et qui sera pour lui une source majeure d'inspiration.

Dès 1913, Eluard publie ses premiers poèmes à compte d'auteur (Premiers poèmes).

Durant la guerre, Eluard est mobilisé comme infirmier dans la Somme. L'expérience de la guerre le pousse à publier son recueil Le Devoir, qu'il signe pour la première fois du nom de Paul Eluard, en hommage à sa grand-mère.

Sa fille Cécile naît en 1918. L'année de la fin de la guerre est aussi celle des débuts du mouvement Dada, fondé en 1916 par le poète Tzara. Eluard va y prendre part de manière importante. Il fonde une revue, Proverbe.

En 1923, Eluard se détache des dadaïstes. L'année suivante est tout aussi pénible, car le poète connaît de nombreuses tensions familiales et maritales. Il part du jour au lendemain vers Marseille, pour s'embarquer dans un tour du monde ; sa femme et ses amis le croient décédé. Ses errances durent sept mois, et aucune mention n'en est faite dans son œuvre ou auprès de ses proches. Tout au plus Ernst et Gala le rejoignent lors d'une étape en Asie. A son retour, il participe au pamphlet Un Cadavre, contre les funérailles nationales d'Anatole France.

En 1926, Eluard adhère au Parti communiste avec les autres membres surréalistes, dont Aragon. A la même période, il publie Capitale de la douleur (1926) et l'Amour la poésie (1929).

1929 et 1930 marquent son éloignement puis sa rupture d'avec Gala, qui se tourne vers Dali. Mais Eluard rencontre Nusch, sa nouvelle muse, avec qui il entretiendra une relation jusqu'en 1946.

En 1933, il est exclu du parti communiste. Mais les années 1931-1935 sont particulièrement heureuses, puisqu'il est amoureux et effectue de nombreux voyages en tant qu'ambassadeur du mouvement surréaliste.

Eluard est mobilisé pendant la guerre, et devient un poète important de la Résistance, avec Aragon. Il publie par exemple, clandestinement, Le Livre Ouvert puis Poésie et Liberté (dont le célèbre Liberté, parachuté au-dessus des maquis...) ; de même il participe au recueil L'Honneur des poètes.

Nusch décède en 1946, alors qu'il est en voyage en Suisse. Eluard est dévasté par la nouvelle et a du mal à se relever de la mort de sa bien-aimée. Il envisage le suicide.
Cette période de désespoir conduit à la publication du Temps déborde.

Deux ans plus tard, Eluard rencontre Dominique, qui sera son dernier amour et sa source d'inspiration nouvelle. (Le Phénix, 1951)
Les dernières années de sa vie lui sont consacrées, ainsi qu'à un fort engagement en faveur de la paix dans le monde.

Le 18 novembre 1952, Eluard décède d'une crise cardiaque. L'hommage est grand, même si les funérailles nationales lui sont refusées par le gouvernement français.

II- L'ŒUVRE D'ELUARD ET SON ENGAGEMENT

Eluard est caractérisé par plusieurs apports majeurs au travers de son œuvre, mais aussi de son existence :

- Son engagement contre la guerre, au service des valeurs de paix, d'humanisme et de vie. Liberté est à bien des égards un symbole extrêmement fort de cette volonté pacifiste et de l'engagement d'Eluard contre la guerre, qui l'a traumatisé.
- Son engagement s'est aussi traduit socialement, au travers par exemple de sa défense des personnes aliénées.
- Sa poésie amoureuse, à travers une écriture virtuose du désir, de la passion, des liens entre l'amour et la mort. De Gala à Nusch et Dominique, les femmes que le poète a aimé ont aussi été des sources d'inspiration d'une importance capitale.
- Son apport au sein des surréalistes : Eluard a énormément travaillé sur l'inconscient et son impact sur la création littéraire, mais aussi sur la question des liens entre les images, les mots, la poésie et l'esprit.

Eluard a voulu, par l'écriture et dans les actes de son existence, célébrer le langage et sa liberté comme un moyen de changer l'existence des hommes, en vue d'un monde meilleur.

(c) Fichesdelecture.com - Tous droits réservés