Commentaire composé A mes amis exigeants de “Poèmes

Paul Eluard Poèmes

3

Acheter en ligne

& recevez-la directement.

  • 4 pages de commentaire composé
  • format .pdf
  • style abordable & grand public

Résumé du commentaire composé

Commentaire composé sur « La poésie doit avoir pour but la vérité pratique » d'Eluard (A mes amis exigeants). Cette analyse sur La poésie doit avoir pour but la vérité pratique de Paul Eluard a été rédigée par un professeur de français.

Sommaire du commentaire composé

  1. La distance prise par rapport à la poésie
    1. Les trois mouvements du poème
    2. Le paratexte
    3. L'énonciation
  2. Les valeurs poétiques
    1. Les champs lexicaux
    2. les images

Extrait du commentaire composé du livre
“Poèmes”

Nous allons étudier un poème de Paul Eluard intitulé « La poésie doit avoir pour but la vérité pratique ». Il s'agit moins d'un poème, malgré son allure générale très organisée avec anaphore et images travaillées, que d'un manifeste.

La deuxième partie est dominée par le thème de l'engagement, mais le début semble exagérer les clichés poétiques, sans pourtant arriver à les affadir, il y a distance mais non renonciation. Le thème central est donc celui de l'engagement. Nous allons étudier dans un premier temps la distance prise par rapport à la poésie, puis, en second lieu, nous analyserons les valeurs poétiques.

Texte étudié : Eluard : \"La poésie doit avoir pour but la vérité pratique\" : À mes amis exigeants

Si je vous dis que le soleil dans la forêt
Est comme un ventre qui se donne dans un lit
Vous me croyez vous approuvez tous mes désirs

Si je vous dis que le cristal d'un jour de pluie
Sonne toujours dans la paresse de l'amour
Vous me croyez vous allongez le temps d'aimer

Si je vous dis que sur les branches de mon lit
Fait son nid un oiseau qui ne dit jamais oui
Vous me croyez vous partagez mon inquiétude

Si je vous dis que dans le golfe d'une source
Tourne la clé d'un fleuve entr'ouvrant la verdure
Vous me croyez encore plus vous comprenez

Mais si je chante sans détours ma rue entière
Et mon pays entier comme une rue sans fin
Vous ne me croyez plus vous allez au désert

Car vous marchez sans but sans savoir que les hommes
Ont besoin d'être unis d'espérer de lutter
Pour expliquer le monde et pour le transformer

D'un seul pas de mon coeur je vous entraînerai
Je suis sans forces j'ai vécu je vis encore
Mais je m'étonne de parler pour vous ravir

Quand je voudrais vous libérer pour vous confondre
Aussi bien avec l'algue et le jonc de l'aurore
Qu'avec nos frères qui construisent leur lumière

Télécharger le commentaire maintenant!

Pour 3 seulement (Satisfait ou remboursé)

1
2
3