Commentaire composé Elle était déchaussée, elle était décoiffée de “Les Contemplations

Victor Hugo Les Contemplations

3

Acheter en ligne

& recevez-la directement.

  • 4 pages de commentaire composé
  • format .pdf
  • style abordable & grand public

Résumé du commentaire composé

Commentaire composé sur \"Elle était déchaussée, elle était décoiffée\" de Victor Hugo. Cette analyse sur \"lle était déchaussée, elle était décoiffée\" de Victor Hugo a été rédigée par un professeur de français.

Sommaire du commentaire composé

  1. L'image de la séduction
    1. Sauvageonne
    2. Peu farouche
  2. La structure alternée et subtile du ballet amoureux
  3. Une scène traditionnelle
    1. Où et quand ? On ne sait pas...
    2. Registre populaire
    3. L'éternel féminin

Extrait du commentaire composé du livre
“Les Contemplations”

Ce poème est extrait des Contemplations. Cette oeuvre de Victor Hugo est divisée en deux parties : autrefois et aujourd'hui, ces deux parties étant séparées par la mot de sa fille.

Dans un premier axe, nous étudierons l'image de la séduction, le deuxième axe montrera la structure alternée et subtile du ballet amoureux, et enfin nous étudierons tout ce qui fait de ce poème une scène traditionnelle.

Texte étudié : \"Elle était déchaussée, elle était décoiffée\" extrait des Contemplations (de Victor Hugo)

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t'en venir dans les champs ?
Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c'est le mois où l'on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?
Elle essuya ses pieds à l'herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !
Comme l'eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.
Mont.-l'Am., juin 183...
(Hugo, Les Contemplations, \"Elle était déchaussée, elle était décoiffée\")

Télécharger le commentaire maintenant!

Pour 3 seulement (Satisfait ou remboursé)

1
2
3