Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé La raison de “Critique de la raison pure

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Emmanuel Kant Critique de la raison pure
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé semi-rédigé consacré à l'œuvre « Critique de la raison pure » de Kant : La raison. Ce corrigé de dissertation sur la raison a été réalisé par un professeur de français.

    • 3 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Critique de la raison pure”

    Texte étudié : Kant, Critique de la raison pure : la raison

    La raison ne voit que ce qu'elle produit elle-même d'après ses propres plans et elle doit prendre les devants avec les principes qui déterminent ses jujements, suivant des lois immuables, elle doit obliger la nature à répondre à ses questions et ne pas laisser conduire pour ainsi dire en laisse par elle; car autrement, faites au hasard et sans aucun plan tracé d'avance , nos observations ne se rattacheraient point à une loi nécessaire, chose que la raison demande et dont elle a besoin. Il faut donc que la raison se présente à la nature tenant, d'une main, ses principes qui seuls peuvent donner aux phénomènes concordant entre eux l'autorité de lois, et de l'autre, l'expérimentation qu'elle a imaginée d'après ces principes, pour être instruite par elle, il est vrai, mais non pas comme un écolier qui se laisse dire tout ce qu'il plaît au maître, mais, au contraire, comme un juge en fonctions qui force les témoins à répondre aux questions qu'il leur pose. (Kant, Critique de la raison pure, La raison)

    Extrait de l'introduction au commentaire sur La raison (critique de la raison pure, Kant) :

    Kant nous dit que l'on ne peut rendre compte de la nationalité de l'expérience, c'est-à-dire de l'universalité et de la nécessité des ses lois, qu'en supposant que c'est la raison qui donne ses règles à la nature et non l'inverse. Il justifie cette thèse dans l'extrait de la Critique de la raison pure que l'on se propose d'expliquer en raisonnant par l'absurde. Il remarque d'abord que la nécessité et l'universalité des lois de la nature ne peuvent dériver de l'expérience.