Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé La perte de temps de “La Brièveté de la vie

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Sénèque La Brièveté de la vie
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « La perte de temps », un texte de Sénèque, extrait de l'ouvrage « La brièveté de la vie ». Ce commentaire de texte sur « La perte de temps » de Sénèque a été rédigé par un professeur.

    • 3 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “La Brièveté de la vie”

    Texte étudié : Sénèque, De la brièveté de la vie : la perte de temps

    (1) « Quand tous les génies qui ont jamais brillé se réuniraient pour méditer sur cet objet, ils ne pourraient s'étonner assez de cet aveuglement de l'esprit humain. Aucun homme ne souffre qu'on s'empare de ses propriétés; et, pour le plus léger différend sur les limites, on a recours aux pierres et aux armes. Et pourtant la plupart permettent qu'on empiète sur leur vie; on les voit même en livrer d'avance à d'autres la possession pleine et entière. On ne trouve personne qui veuille partager son argent, et chacun dissipe sa vie à tous venants. Tels s'appliquent à conserver leur patrimoine, qui, vienne l'occasion de perdre leur temps, s'en montrent prodigues, alors seulement que l'avarice serait une vertu.

    (2) Je m'adresserai volontiers ici à quelque homme de la foule des vieillards : «Tu es arrivé, je le vois, au terme le plus reculé de la vie humaine; tu as cent ans ou plus sur la tête; eh bien, calcule l'emploi de ton temps; dis-nous combien t'en ont enlevé un créancier, une maîtresse, un accusé, un client; combien tes querelles avec ta femme, la correction de tes esclaves, tes démarches officieuses dans la ville. Ajoute les maladies que nos excès ont faites; ajoute le temps qui s'est perdu dans l'inaction, et tu verras que tu as beaucoup moins d'années que tu n'en comptes.

    (3) Quelle en est donc la cause ? Mortels, vous vivez comme si vous deviez toujours vivre. Il ne vous souvient jamais de la fragilité de votre existence; vous ne remarquez pas combien de temps a déjà passé; et vous le perdez comme s'il coulait d'une source intarissable, tandis que ce jour, que vous donnez à un tiers ou à quelque affaire, est peut-être le dernier de vos jours. Vos craintes sont de mortels; à vos désirs on vous dirait immortels. » (Sénèque, De la brièveté de la vie : La perte de temps)

    Introduction du commentaire composé sur « La perte de temps » (De la brièveté de la vie, Sénèque)

    Comme chacun sait, pour les grecs tout est écrit et nul ne peut échapper à son destin. Comme de surcroît Sénèque est un philosophe stoïcien, on pourrait s'attendre à ce que dans un texte sur « la brièveté de la vie », il enseigne qu'il faut accepter que les choses arrivent comme elles arrivent, et non comme on voudrait qu'elles soient. Bien au contraire, il dénonce notre passivité face au gaspillage de notre vie. De plus comme Sénèque a été le précepteur puis le conseiller politique d'un des plus puissants empereurs romains, Néron, on pourrait s'attendre à ce qu'il loue le temps passé à user, à bon escient, du pouvoir. En fait il le stigmatise de la même façon.
    De quel gaspillage parle t-il et quels solutions propose t-il pour y remédier ? C'est l'objet de cet extrait, où Sénèque va d'abord, en bon philosophe, poser le problème sous forme de paradoxe, puis dénoncer les obstacles qui nous empêchent de gagner notre temps, avant d'expliquer la cause principale de ce gaspillage, à savoir le fait que nous vivions comme si nous étions immortels.