Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Jean-Luc Lagarce

Voir les ouvrages

Jean-Luc Lagarce (1957-1995) est un homme de théâtre : comédien amateur, metteur en scène, directeur de troupe et écrivain dramatique. C'est aujourd'hui l'auteur contemporain le plus joué en France, et globalement l'auteur le plus joué après Shakespeare et Molière, mais avant Racine et Tchekhov[1]. La simplicité de ses mots, la profondeur de sa pensée et l'originalité de sa syntaxe font de lui un écrivain classique contemporain. Ses textes font l'objet de multiples traductions et sont joués dans de nombreux pays.

Jean-Luc Lagarce est né à Héricourt (Haute-Saône) en 1957.

Il a écrit entre autres les pièces Derniers remords avant l'oubli, Les Prétendants, J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne, Juste la fin du monde et Le Pays lointain.

Auteur et metteur en scène, il fonde le Théâtre de la Roulotte en 1978. Il met notamment en scène Marivaux, Labiche, Ionesco puis ses propres textes.

Il laisse une œuvre riche de plusieurs dizaines de pièces, un essai Théâtre et Pouvoir en Occident et plusieurs récits. Ses écrits sont redécouverts par les critiques et les metteurs en scène.

Le théâtre de Lagarce est centré sur le discours, les intrigues des pièces sont relativement minces. Son écriture procède par incises, les personnages reprennent sans cesse ce qu'ils viennent de dire en le modifiant. En voulant préciser les choses au maximum, le texte devient paradoxalement de plus en plus flou. Le théâtre de Lagarce interroge (entre autres) la capacité de tout un chacun à dire vraiment les choses.

Il est au programme du baccalauréat théâtre (2007-2008 et 2008-2009) avec deux œuvres : Juste la fin du monde et Nous, les héros.

Jean-Luc Lagarce est décédé précocement à 38 ans, atteint du sida, comme l'autre grand dramaturge de sa génération Bernard-Marie Koltès.