Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Jim Harrison

Voir les ouvrages

Jim Harrison naît en 1937 dans le Michigan, sa mère était d’origine suédoise. A huit ans, au cours d’un jeu avec une de ses amies, il perd l’œil gauche. C’est à seize ans qu’il décide qu’il sera écrivain. En 1953 il part à Boston et New York. Il se marie en 1960 et c’est la même année qu’il fera la connaissance de Thomas McGuane qui deviendra un de ses plus grands amis. Il obtient sa licence en lettres la même année. Deux ans plus tard, il perd son père et une de ses sœurs d’un accident de voiture. Il écrit d’abord de la poésie mais, pour élever ses filles, il écrira aussi des articles dans les journaux et des scénarios.

 

Il ne se fait pas du tout à la vie en ville et, en 1967, il retourne vivre dans le Michigan avec sa famille. Il commence alors à aussi écrire des romans et publiera « Wolf » en 1971 ainsi que « Un beau jour pour mourir » en 1973. C’est en 1975 que McGuane va lui présenter Jack Nicholson et ils deviendront amis. Nicholson va lui prêter l’argent nécessaire que pour pouvoir élever sa famille tout en se consacrant à son écriture.

 

Cela nous vaudra, à partir de 1978 des œuvres telles que « Légendes d’automne », « Faux soleil », « Sorcier » et « Dalva » en 1987. Il adapte certaines de ces œuvres pour le cinéma avec comme acteurs Nicholson, Kevin Kostner et Anthony Quinn.

 

Mais il n’aime pas Hollywood et en 1996 il décide d’abandonner de travailler pour eux et de se consacrer totalement à son œuvre. Arriveront alors des livres comme « La route du retour », suite de « Dalva » qui est publié en 1998, « En route vers l’Ouest » publié en 1999, « Les aventures d’un gourmand vagabond », récit autobiographique, en 2001. En 2002 il publie ses mémoires sous le titre « En marge » et en 2004 « De Marquette à Vera Cruz » un nouveau roman.

 

Jim Harrison est un grand amoureux de la France, de son vin et de sa cuisine. Il y vient donc souvent, parle français, et va, notamment, assez souvent à Saint Malo pour le « Festival des étonnants voyageurs »

 

Un grand amoureux de la nature et de la bonne table. A mon avis, il est un des grands écrivains contemporains de la littérature mondiale.