Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Allez les filles ! Une révolution silencieuse”

(Christian Baudelot , Roger Establet)

Christian Baudelot Allez les filles ! Une révolution silencieuse

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

« Allez les filles ! Une révolution silencieuse » est un essai sociologique de Christian Baudelot (1938-…) et Roger Establet (1938-…) paru en 1992. Publié après quatre ans d’enquête, « Allez les filles ! Une révolution silencieuse » dresse le constat de l’influence néfaste de la famille et des entreprises sur le parcours scolaire des jeunes filles, malgré la progression constante de leur scolarisation.

« Allez les filles ! Une révolution silencieuse » s’ouvre sur le bilan du nombre de jeunes filles instruites pendant le XXe siècle : chaque mois du siècle a compté autant que chaque siècle depuis l’an mille. Les filles l’emportent désormais sur les garçons dans toute une série de domaines, sauf pour les mathématiques, où elles sont toutefois sur un pied d’égalité.

Pour autant, les auteurs d’« Allez les filles ! Une révolution silencieuse » constatent que de nombreux progrès restent à faire. La « guerre des sexes » au collège, les soi-disant « vocations » distinctes dans l’enseignement général, le verrouillage désuet du technique pour les filles, ou encore une orientation inégalitaire dans le supérieur, font encore dépendre en partie du sexe la voie de la réussite. Toutefois, l’évolution se poursuit de façon irrésistible. Allez les filles ! Une révolution silencieuse est en marche…

Charles Baudelot et Roger Establet, professeurs d’université en sociologie, ont publié plusieurs ouvrages qui ont fait date dans les débats sur l’enseignement en France, notamment « Le niveau monte », paru en 1989. Avec « Allez les filles ! Une révolution silencieuse », ils mettent le doigt sur le sujet délicat des discriminations sexistes dans l’orientation des études. Plus largement, « Allez les filles ! Une révolution silencieuse » montre par une enquête sociologique rigoureuse que ces différences ne tiennent pas, quoi qu’en disent certains, à une différence de capacités entre filles et garçons, mais bien à des conceptions désuètes de la société. Du coup, l’essai « Allez les filles ! Une révolution silencieuse » tâche de comprendre si la scolarisation croissante des filles est un changement sans impact sur les mentalités, ou au contraire fondamental.