Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Bonjour tristesse”

(Françoise Sagan)

Françoise Sagan Bonjour tristesse

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

« Bonjour tristesse » est le premier roman de Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan (1935-2004), publié en 1954 alors qu’elle n’a que dix-huit ans. Le titre « Bonjour tristesse » est tiré d’un poème de Paul Éluard intitulé « La vie défigurée ».

Dans « Bonjour tristesse », Cécile, lycéenne parisienne qui vient de rater son bac, passe l’été avec son père Raymond et Elsa, la maîtresse de ce dernier. Raymond, âgé de quarante ans et veuf depuis quinze ans, est plutôt riche et enchaîne les conquêtes. Cécile, qui a une relation fusionnelle avec son père, s’entend plutôt bien avec Elsa, d’un caractère et d’un âge proches des siens. Mais un jour, Raymond annonce l’arrivée d’Anne, femme stricte et moralisatrice qui apprécie la culture, les bonnes manières et l’intelligence. Cela engendre un combat subtil entre les trois femmes : Elsa veut garder Raymond, mais Anne le convoite ; quant à Cécile, elle a peur que l’intérêt de son père pour Anne ne le transforme…

Rédigé en six semaines pendant l’été 1953, « Bonjour tristesse » est confié par Françoise Quoirez, future Sagan, à son amie Florence Malraux ; celle-ci, épatée, fait jouer ses relations. Après quelques modifications suggérées par certaines relations de Malraux, Françoise dépose le manuscrit chez René Julliard et la maison d’édition Plon. La nouveauté des thèmes abordés et la haute qualité du style malgré la jeunesse de l’auteure convainquent René Julliard de publier « Bonjour tristesse ». Françoise Quoirez, sur les conseils de son père, choisit le pseudonyme de Sagan, référence au prince de Sagan dans l’œuvre de Proust.

« Bonjour tristesse » connaît un succès immédiat. Sur fond d’émancipation féminine, le livre provoque un scandale, qui participe grandement à sa diffusion massive. « Bonjour tristesse » a depuis été réédité à quelques reprises. Il a également été adapté au cinéma et à la télévision. Après la disparition de Françoise Sagan, le chanteur Alain Souchon, en 2005, lui a rendu hommage via une chanson intitulée « Bonjour tristesse ».