Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Blanche ou l’oubli”

(Louis Aragon)

Louis Aragon Blanche ou l’oubli

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

« Blanche ou l’oubli » est un roman de Louis Aragon (1897-1982) paru en 1967. Dernière œuvre d’Aragon, « Blanche ou l’oubli » est axé autour du souvenir et de la mémoire.

Le narrateur de « Blanche ou l’oubli » s’appelle Geoffroy Gaiffier, linguiste et traducteur à la retraite. Il réfléchit aux raisons de l’échec de sa relation amoureuse avec Blanche, son ex-femme ; celle-ci l’a quitté depuis dix-huit ans déjà. Il essaie de reconstituer, par sa mémoire, un personnage proche de cette femme, qu’il nomme Marie-Noire. Cette femme, suite d’hypothèses et de situations destinées à comprendre les choix et les conséquences de Geoffroy, va lui permettre de faire des recherches sentimentales. Mais Marie-Noire, bien qu’imaginaire, va devenir elle-même narratrice de « Blanche ou l’oubli », créant une confusion entre créature et créateur…

Une phrase pourrait résumer la vision qu’Aragon présente de la mémoire dans « Blanche ou l’oubli » : « le souvenir est périssable ». Aux antipodes de la madeleine de Proust, Aragon considère que le souvenir n’est pas digne de confiance ; on ne peut donc pas reconstituer une histoire entière sur cette base. Toutefois, la tentative de Geoffroy de retracer son parcours de vie à partir d’un souvenir montre que ce n’est pas le résultat de cette reconstitution qui compte, mais plutôt son chemin. Dans « Blanche ou l’oubli », toute référence temporelle est perdue ; les souvenirs surgissent çà et là, en désordre. Ce trait particulier donne à « Blanche ou l’oubli » un caractère expérimental.

Si Aragon vit encore une quinzaine d’années après la parution de « Blanche ou l’oubli », il ne publiera plus de nouveau roman ; ses publications suivantes, avant ou après sa mort d’ailleurs, rassembleront des textes écrits sur de longues périodes ou des fragments inédits. Louis Aragon est vu comme une figure majeure de la littérature française du XXe siècle, ainsi que du dadaïsme et du surréalisme.