Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Carmen”

(Prosper Mérimée)

Prosper Mérimée Carmen

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

« Carmen » est une nouvelle en quatre chapitres de Prosper Mérimée (1803-1870) écrite en 1845 et publiée en 1847. « Carmen » traite du sujet de l’amour tragique et de la jalousie amoureuse.

Le narrateur principal de « Carmen » est un archéologue en excursion en Andalousie. S’arrêtant avec son guide Antonio pour se reposer, il rencontre un homme qui n’est apparemment pas andalou ; après une discussion, ils vont ensemble à l’auberge. L’homme est Don José Navarro, un bandit poursuivi par les autorités. Pendant la nuit, Antonio part avertir les autorités pour toucher la récompense promise de 200 ducats ; le narrateur en avertit Don José, qui a le temps de s’enfuir.

Une semaine plus tard, le narrateur rencontre Carmen, belle jeune bohémienne, qui l’emmène à son domicile. Don José surgit et ordonne à Carmen de trancher la gorge au narrateur, avant de s’apercevoir de son identité et de le laisser partir. Après plusieurs mois, le narrateur apprend que Don José a été condamné à mort ; il va lui rendre visite en prison. Don José devient alors narrateur le temps du troisième chapitre, et raconte la tragique passion qu’il a vécue avec Carmen…

« Carmen » mêle les genres du roman picaresque et de la tragédie classique, reprenant le thème de la passion amoureuse et ravageuse. Mérimée écrit la nouvelle en se remémorant ses propres voyages. Ainsi, lors d’une escapade en Espagne en 1830, il a rencontré une bohémienne qui l’a marquée et dont il a dessiné le portrait dans son carnet.

La nouvelle « Carmen » a connu de nombreuses adaptations au cinéma, ainsi qu’une en bande dessinée en 1981 (dessinée par Georges Pichard). Mais la plus célèbre adaptation est sans conteste l’opéra « Carmen » créé en 1875, composé par Georges Bizet sur un livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy, dont la chanson « L’amour est enfant de bohème » est connue de tous…