Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Inconscient de “Eléments de philosophie

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Alain Eléments de philosophie
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « Inconscient » d'Alain (Éléments de philosophie). Ce corrigé de commentaire sur « Inconscient » (Alain, Eléments de philosophie) a été rédigé par un élève et a obtenu 14/20.

    • 3 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Eléments de philosophie”

    Texte étudié : Alain, Éléments de philosophie : inconscient

    « L'homme est obscur à lui-même, cela est à savoir. Seulement, il faut éviter ici plusieurs erreurs que fondent le terme d'inconscient. La plus grave de ces erreurs est de croire que l'inconscient est un autre moi; un Moi qui a ses préjugés, ses passions, et ses ruses, une sorte de mauvais ange, diabolique conseiller. On a peur de son inconscient, là se trouve la faute capitale; un autre Moi qui me conduit qui me connaît et que je connais mal. On s'amuse à faire le fou. Tel est ce jeu dangereux. On voit que toute l'erreur consiste ici à gonfler un terme technique. Au contraire, vertu, c'est se dépouiller de cette vie prétendue. Il faut comprendre qu'il n'y a point de pensée en nous sinon par l'unique sujet Je. Il ne faut point se dire qu'en rêvant on se met à penser. Il faut savoir que la pensée est volontaire; tel est le principe des remords: \"tu l'as bien voulu!\" [...] En somme il n'y a pas d'inconvénient à employer couramment le terme d'inconscient. Mais si on le grossit, alors commence l'erreur; et bien pis, c'est une faute. » (Alain, Éléments de philosophie, Inconscient)

    Extrait de l'introduction du commentaire composé sur la notion d'« Inconscient » selon Alain (Eléments de philosophie) :

    Dans cet extrait d'éléments de philosophie, Alain cherche à démontrer que « c'est une faute » de « grossir le terme d'inconscient », c'est-à-dire en faire une sorte de monstre qui habiterait chacun d'entre nous. Le texte répond donc à la question suivante : l'inconscient est-il un autre moi ? On pourrait croire en effet qu'il y a en nous comme un étranger, qui se manifeste dans nos rêves ou nos manies, qui expliquerait par exemple pourquoi nous insupporte la vue d'une souris, pourtant inoffensive. Mais l'auteur, contre cette idée, essaye de démontrer que l'hypothèse de l'inconscient peut se révéler dangereuse, qu'elle permet à l'homme de se décharger de ses responsabilités en mettant ses fautes sur le compte de cet autre Moi, et que si l'homme pense, il est responsable. Pour affirmer cette thèse, il adopte un plan en trois parties, exposant d'abord que deux Moi ne peuvent pas aller de pair, ensuite le fait que l'inconscient est une échappatoire à la responsabilité de nos actes, puis en expliquant que la pensée étant liée à la conscience, elle va à l'encontre de l'inconscient.