Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé L'Ouest de “L'or

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Blaise Cendrars L'or
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur \"L'Ouest\" de Cendrars, extrait de L'or\". Cette analyse sur \"L'Ouest\" de Cendrars a été rédigée par un professeur de français.

    • 5 pages de commentaire composé
    • format .pdf
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “L'or”

    L'Or est un roman écrit par Blaise Cendrars, et publié pour la première fois en 1925. Il raconte les aventures de Johan August Suter, en pleine période de Ruée vers l'Or et de conquête du Far West.

    Le héros quitte la Suisse en 1834 pour se rendre aux Etats-Unis d'Amérique, où il espère trouver de l'or. Le texte étudié raconte une période particulière de son existence aventureuse : Suter est alors fermier dans le Missouri. Ce texte revient sur la fascination qui se développe autour de la question des contrées de l'Ouest, toujours plus à l'Ouest...

    Texte étudié : L'Ouest : L'or (de Blaise Cendrars)

    [Le héros de L'Or, Johan August Suter, est parti pour l'Amérique dans la
    première moitié du XIX° siècle pour y faire fortune. D'abord fermier dans
    le Missouri, il s'intéresse beaucoup à ce que racontent les gens de passage
    qu'il accueille dans son domaine.]
    Un jour, il a une illumination. Tous, tous les voyageurs qui ont défilé
    chez lui, les menteurs, les bavards, les vantards, les hâbleurs, et même
    les plus taciturnes, tous ont employé un mot immense qui donne toute sa
    grandeur à leurs récits. Ceux qui en disent trop comme ceux qui n'en
    disent pas assez, les fanfarons, les peureux, les chasseurs, les outlaws
    (1), les trafiquants, les colons, les trappeurs, tous, tous, tous parlent de
    l'Ouest, ne parlent en somme que de l'Ouest.
    L'Ouest.
    Mot mystérieux.
    Voici la notion qu'il en a.
    De la vallée du Mississipi jusqu'au-delà des montagnes géantes, bien
    loin, bien loin, bien avant dans l'ouest, s'étendent des territoires
    immenses, des terres fertiles à l'infini. La prairie. La patrie des
    innombrables tribus peaux rouges et des grands troupeaux de bisons qui
    vont et viennent comme le flux de la mer.
    Mais après, mais derrière ?
    Il y a des récits d'Indiens qui parlent d'un pays enchanté, de villes d'or,
    de femmes qui n'ont qu'un sein. Même les trappeurs qui descendent du
    nord avec leur chargement de fourrures ont entendu parler sous leur
    haute latitude de ces pays merveilleux de l'Ouest, où, disent-ils, les fruits
    sont d'or et d'argent.
    L'Ouest ? Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi y a-t-il tant
    d'hommes qui s'y rendent et qui n'en reviennent jamais ? Ils sont tués par
    les Peaux Rouges ; mais celui qui passe outre ? Il meurt de soif ; mais
    celui qui franchit le col ? Où est-il ? Qu'a-t-il vu ? Pourquoi y a-t-il tant
    parmi ceux qui passent chez moi qui piquent directement au nord et qui, à
    peine dans la solitude, obliquent brusquement à l'ouest ?
    Blaise CENDRARS, L'Or, éditions Denoël, 1925, L'Ouest.