Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous de “Manuel

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Epictète Manuel
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur « Se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous » d'Epictète (extrait de l'œuvre « Manuel »). Ce commentaire de texte sur « Se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous » a été réalisé par un professeur.

    • 10 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Manuel”

    Texte étudié : Epictète, Manuel : se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous

    « Il y a des choses qui dépendent de nous et d'autres qui ne dépendent pas de nous. Ce qui dépend de nous, c'est la croyance, la tendance, le désir, le refus, bref tout ce sur quoi nous pouvons avoir une action. Ce qui ne dépend pas de nous, c'est la santé, la richesse, l'opinion des autres, les honneurs, bref tout ce qui ne vient pas de notre action.

    Ce qui ne dépend pas de nous est, par sa nature même, soumis à notre libre volonté; nul ne peut nous empêcher de le faire ni nous entraver dans notre action. Ce qui ne dépend pas de nous est sans force propre, esclave d'autrui; une volonté étrangère peut nous en priver.

    Souviens-toi donc de ceci : si tu crois soumis à ta volonté ce qui est, par nature, esclave d'autrui, si tu crois que dépende de toi ce qui dépend d'un autre, tu te sentiras entravé, tu gémiras, tu auras l'âme inquiète, tu t'en prendras aux dieux et aux hommes. Mais si tu penses que seul dépend de toi ce qui dépend de toi, que dépend d'autrui ce qui réellement dépend d'autrui, tu ne te sentiras jamais entravé dans ton action, tu ne t'en prendras à personne, tu n'accuseras personne, tu ne feras aucun acte qui ne soit volontaire; nul ne pourra te léser, nul ne sera ton ennemi, car aucun malheur ne pourra t'atteindre. » (Epictète, Manuel, Se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous)

    Extrait de l'introduction du commentaire composé sur « Se détacher des choses qui ne dépendent pas de nous » d'Epictète :

    Comment bien conduire sa vie, rester maître de soi, sur le trône comme dans les chaînes ? Epictète, dans ce texte extrait du Manuel, soulève la question fondamentale de la liberté, fondement du bonheur et de la vertu : quelle distinction devons-nous opérer pour vivre libre et accéder à la sagesse? Epictète répond que si l'ordre des événements est indépendant de nous, celui du jugement est libre, de sorte que chacun reste maître de ses représentations. Le secret du bonheur réside en peu de chose : savoir bien user de sa volonté, limiter ses désirs à ce que l'on est certain de posséder et conserver. Il n'est qu'une chose qui ne dépend que de nous, sur laquelle nous avons un pouvoir absolu : notre volonté. C'est par la maîtrise de soi et de ses jugements que peut être mis fin à notre servitude. L'intérêt principal de ce texte réside dans l'affirmation d'une liberté intérieure, entendue comme pouvoir absolu de juger et comme condition nécessaire du bonheur et de la vie réussie. Or, que vaut cette liberté intérieure ? La sagesse stoïcienne peut-elle efficacement nous mener sur le chemin du bonheur ?