Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé L'avénement de la machine de “La Condition de l'homme moderne

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
Hannah Arendt La Condition de l'homme moderne
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé consacré à l'œuvre « La condition de l'homme moderne » de Arendt : l'avènement de la machine. Ce corrigé de commentaire a été entièrement rédigé par un élève (note 15/20).

    • 5 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “La Condition de l'homme moderne”

    Texte étudié : L'avènement de la machine (La condition de l'homme moderne, Arendt) :

    \"C'est l'avènement de l'automatisation qui, en quelques décennies, probablement videra les usines et libérera l'humanité de son fardeau le plus ancien et le plus naturel, le fardeau du travail, l'asservissement à la nécessité. (...)

    C'est une société de travailleurs que l'on va délivrer des chaînes du travail, et cette société ne sait plus rien des activités plus hautes et plus enrichissantes pour lesquelles il vaudrait la peine de gagner cette liberté. Dans cette société qui est égalitaire, car c'est ainsi que le travail fait vivre ensemble les hommes, il ne reste plus de classe, plus d'aristocratie politique ou spirituelle, qui puisse provoquer une restauration des autres facultés de l'homme. Même les présidents, les rois, les premiers ministres voient dans leurs fonctions des emplois nécessaires à la vie de la société, et parmi les intellectuels il ne reste que quelques solitaires pour considérer ce qu'ils font comme des oeuvres et non comme des moyens de gagner leur vie. Ce que nous avons devant nous, c'est la perspective d'une société de travailleurs sans travail, c'est-à-dire privés de la seule activité qui leur reste. On ne peut rien imaginer de pire.\" (Arendt, La condition de l'homme moderne, L'avénement de la machine)

    Extrait de l'introduction de notre commentaire composé sur L'avénement de la machine de Arendt (La condition de l'homme moderne) :

    Cet extrait de La Condition de l'homme moderne d'Hannah Arendt porte sur l'automatisation du travail. Dans ce texte, elle se demande si l'automatisation du travail peut réellement libérer l'homme de ce fardeau ? La réponse qu'apporte ce texte à cette question problématique se découpe en deux parties : à première vue, l'automatisation du travail libèrerait l'homme de la pénibilité de celui-ci, mais ainsi libéré de l'asservissement à la nécessite, l'homme ne serait-il pas privé de la seule activité qui lui reste ? Telles sont les idées qu'Hannah Arendt développe dans cet extrait, que nous allons maintenant expliquer.