Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Les faux-monnayeurs”

(André Gide)

André Gide Les faux-monnayeurs

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

Les Faux-monnayeurs est un roman écrit par André Gide, et publié en 1925. Construit avec minutie, Les Faux-monnayeurs multiplie les personnages, points de vues narratifs et intrigues secondaires diverses autour d'une histoire centrale. L'histoire centrale de L'histoire centrale de Les Faux-monnayeurs est celle de trois personnages, deux jeunes garçons lycéens et un homme de 38 ans, durant quelques mois d’été et d'automne. Bernard, lycéen parisien de 17 ans sur le point de passer son bachot, tombe par hasard sur des lettres appartenant à sa mère et découvre qu'il est le fruit d'un amour interdit entre cette dernière et un amant de passage. Il en conçoit un profond mépris pour l'homme qui l'a pourtant élevé, mais qui n'est pas son père et qu'il pense alors n'avoir jamais aimé. Pourtant, Alberic Profitendieu, le père de Bernard, a malgré lui une préférence pour celui-ci. Après avoir laissé une lettre d'adieu très froide et très dure à son père, il décide de fuir la maison - mais ne sachant où passer sa première nuit, il se réfugie chez un de ses amis et camarade de classe, Olivier. Ce dernier est un garçon timide en manque d'affection, qu'il cherche à combler auprès de ses amis proches ou de son oncle Édouard dont il est amoureux - amour réciproque, mais que ni l'un ni l'autre ne parviennent à exprimer. Cependant, à la suite d'un concours de circonstances, Bernard se retrouve engagé par Edouard, qui exerce le métier d'écrivain, en tant que secrétaire et ils s'en vont tous deux pour un séjour dans les montagnes.