Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Analyses littéraires sur “Cent ans de solitude”

(Gabriel Garcia Marquez)

Gabriel Garcia Marquez Cent ans de solitude

Vous ne trouvez pas l'analyse que vous cherchez ? contactez-nous et commandez la!

« Cent ans de solitude » est un roman de Gabriel García Márquez (1927-2014) publié en 1967. « Cent ans de solitude » raconte la destinée de la famille Buendía sur sept générations et du village imaginaire de Macondo qu’elle habite.

Au début de « Cent ans de solitude », plusieurs familles fondent le village de Macondo. Elles sont conduites par José Arcadio Buendía et Ursula Iguarán, un couple de cousins mariés. Cependant, un mythe de la région dit qu’en raison de leur parenté, ils pourraient avoir des enfants avec une queue de cochon. Ils ont malgré tout trois enfants : José Arcadio, Aureliano et Amaranta, prénoms qui se répéteront aux générations suivantes. Le village va ensuite, de génération en génération, se développer, connaître la guerre, retrouver la croissance, puis lentement décliner ; sans compter que le mythe de la région constitue toujours une menace…

« Cent ans de solitude » se compose de vingt chapitres sans titre, où l’histoire est racontée grâce à une structure cyclique temporelle : les événements du village et de la famille Buendía ainsi que les noms des personnages se répètent encore et encore. « Cent ans de solitude » est un exemple de « réalisme magique » : la narration présente des éléments fantastiques ou merveilleux, mais qui paraissent normaux aux héros. Le surnaturel, dans « Cent ans de solitude », est souvent associé à des références à la Bible et à la tradition catholique.

Deux thèmes sont particulièrement prégnants dans « Cent ans de solitude » : la solitude et l’inceste. Le village lui-même est isolé de la modernité, attendant toujours des gitans venus de l’extérieur pour être mis au courant des dernières nouveautés. Les personnages de la famille Buendía, incapables d’aimer, finissent toujours seuls et frustrés. L’inceste, par ailleurs, est omniprésent dans cette famille ; si la prophétie qui les menace d’avoir des enfants à queue de cochon ne se réalise pas, c’est parce qu’ils n’éprouvent pas de véritable amour. Les premiers à l’éprouver en subiront les conséquences…

« Cent ans de solitude » a une influence considérable sur la littérature du XXe siècle. Le roman reçoit de multiples prix littéraires, et connaît un succès mondial. Il est traduit dans de nombreuses langues, y compris l’espéranto. Il a largement contribué à faire obtenir à son auteur García Márquez le prix Nobel de littérature en 1982. Il compte parmi les 100 meilleurs livres de tous les temps selon le Cercle norvégien du livre.