Offrez-vous une analyse en moins de 2 minutes.

2500 résumés et analyses de livre rédigés par des pros.    Découvrez nos abonnements

Commentaire composé Le bon sens de “Discours de la méthode

Encore 5 téléchargements disponibles ce mois-ci Télécharger l'analyse (.doc)
René Descartes Discours de la méthode
  • Résumé du commentaire composé

    Commentaire composé sur le texte « Le bon sens » de Descartes. Ce commentaire de texte sur « Le bon sens » est un extrait du « Discours de la méthode » de Descartes.

    • 6 pages de commentaire composé
    • format .doc (Word)
    • style abordable & grand public
  • Télécharger le commentaire maintenant!

  • Extrait du résumé

    Extrait du commentaire composé du livre
    “Discours de la méthode”

    Texte étudié : Descartes, Discours de la méthode : le bon sens (2)

    «Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ; car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent: mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes ; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices aussi bien que des plus grandes vertus; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent et qui s'en éloignent.» (Descartes, Discours de la méthode : le bon sens)

    [Position du problème] Les hommes peuvent-ils s'entendre sur quelque vérité que ce soit ? D'un côté, on définit traditionnellement l'homme comme animal raisonnable, ce qui devrait permettre un accord universel entre tous les hommes, puisqu'ils sont tous raisonnables. D'un autre côté, il est manifeste que les hommes pensent toutes sortes de choses très différentes et souvent opposées sur les mêmes sujets, ce qui semble impliquer qu'il n'y a pas une raison commune à tous les hommes mais autant de capacités de raisonner qu'il y a d'hommes et donc pas de vérité universelle. [Thèse] Descartes résout cette difficulté en distinguant la raison elle-même de l'usage qu'on peut en faire : ce n'est pas parce que tous les hommes sont également raisonnables qu'ils raisonnent tous autant et aussi bien, de sorte que la diversité des opinions vient de l'usage que nous faisons de notre raison et non de la raison elle-même.